Photo d'illustration

La décision du gouvernement d’importer 400 tonnes de poissons La Perle n’est pas au goût de tout le monde. Après la descente des opérateurs de bateaux industriels devant le ministère de la Pêche, hier, mardi 20 avril, le syndicat de la pêche monte au créneau.

Le syndicat réclame des éclaircissements et demande à être entendu. « Kifer bizin inport pwason? Vinn pran ek nou », scande Judex Ramphul, président du syndicat des pêcheurs.

Ce dernier soutient qu’avec la conjoncture actuelle dans le pays, liée à la pandémie, les pêcheurs auront du mal à écouler leurs cargaisons de poissons sur le marché local.

« Les hôtels et les restaurants sont fermés, le gouvernement doit revoir son système et protéger l’industrie locale », rappelle le porte-parole.

Il ajoute également qu’avec le nombre de pêcheurs et de sociétés coopératives opérant dans le lagon, le pays ne peut faire face à une pénurie. « Nous pouvons fournir le marché mauricien en poissons », dit-il. Par ailleurs, trois tonnes de poissons frais sont arrivées dans l’île par bateau hier, nous confie ce dernier.

Le syndicat des pêcheurs plaide pour plus de transparence et de consultations entre les opérateurs concernés et le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo. « Nou sitiasion kritik, zot bizin reflesi bien », conclut-il.