L’incendie à bord du bateau de pêche taiwanais “Ruey Chien Tsai 112” n’était pas totalement maîtrisé à mercredi soir car une fumée noire y émanait. Les autorités portuaires se préoccupent surtout des 65 tonnes de carburant se trouvant à bord.

Le chalutier a été stabilisé en mer à Fort Williams alors que des pompiers n’ont toujours pas pu monter à bord à cause de cette fumée. « Nous n’avons pas encore déterminé avec certitude quel combustible alimente toujours cet incendie après plus de 24 heures. Ce type de bateau est généralement construit en fibre de verre et sa peinture est à base d’huile. Ces matériaux sont considérés comme inflammables », a déclaré un haut-gradé de la Mauritius Fire and Rescue Service (MFRS).

Des sources autorisées ajoutent que « nous n’avons pas pris le risque d’arroser le bateau avec l’eau de mer car il pourrait couler et voir son carburant se déverser en mer. Nous utilisons plutôt des Fire Balls Extinguisher, technique de lutte contre les incendies qui prend plus de temps pour venir à bout des flammes ». Les pompiers sont à bord d’un bateau de la Mauritius Ports Authority (MPA) qui accoste au maximum le Ruey Chien Tsai 112, pour tenter de circonscrire le feu. Ce n’est qu’après un constat du bateau de pêche, une fois le feu éteint, qu’une stratégie pourrait être dégagée pour pomper les 65 tonnes de carburant se trouvant dans une cuve.

Par mesure de précaution, la MPA Port Emergency Services Unit a déployé des Sea Booms autour du chalutier. A hier soir, aucune trace d’huile n’a été notée à Fort William. Une décision sur la marche à suivre sera pris par la MPA très probablement ce jeudi.