- Publicité -

« Pli move rapor PRB sa » : grogne de la Nurses Union face à l’épuisement des infirmiers

« Pli move rapor PRB sa ». C’est par ces propos que le président de la Nurses Union, Nasser Essa, a fait part du ras-le-bol généralisé des infirmiers, épuisés par la Covid. Il a passé en revue les recommandations du rapport Pay Research Bureau (PRB), dévoilé le jeudi 14 octobre.

- Publicité -

Il est catégorique : ce rapport ne reflète pas la réalité du monde du travail. Entre les longues heures de service, les vacations leaves non autorisés, le manque d’effectif et la non-distribution du risk allowance, il relève, que durant la période de confinement, les infirmiers ont été sur le front dans les centres hospitaliers de l’île. Toutefois, il observe qu’il y a « un manque de considération » à leur égard.

Le secrétaire du syndicat, Bholanath Jeewuth, a déploré, pour sa part, que les recommandations de ce rapport ne proposent aucune solution à leur secteur d’activité, créant ainsi un sentiment de découragement parmi les employés de la Santé.

« C’est un rapport catastrophique », a-t-il commenté. Pour le négociateur, les recommandations du rapport sont « du copier-coller », d’autant qu’aucune proposition soumise par le syndicat n’a été prise en considération. « C’est un dialogue de sourd », a-t-il ajouté.

Les syndicalistes dénoncent également qu’aucune allocation spéciale n’a été introduite pour ceux ayant travaillé avec des patients testés positifs à la Covid-19 au New ENT Hospital. Ils demandent au gouvernement de corriger « l’injustice envers les infirmiers, sinon c’est le service hospitalier qui souffrira ».

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour