PHOTO ILLUSTRATION

Ils ont été vaccinés en express. Notamment en raison du WAP qu’ils détiennent pour pouvoir travailler. WAP, supposément octroyé pour que les services essentiels puissent opérer. Or, même si ce secteur ne figure pas sur la liste des services essentiels, les travaux sont considérés comme prioritaires, . D’où l’accès au permis pour les employés de Metro Express Ltd et de Larsen and Toubro, pour la plupart des Bangladais, qui ont repris le chemin du travail depuis lundi afin de remettre sur les rails le chantier du Metro, plus particulièrement à Quatre Bornes où les travaux sont complétés à 90%.

Metro Express Ltd (MEL) indique que le gouvernement a accordé des WAP à l’entreprise pour qu’elle puisse continuer les travaux critiques uniquement, qui avaient été stoppés en raison du confinement. Ces travaux concernent entre autres l’enfilage des câbles pour le réseau électrique. Plus précisément au niveau du chantier de la Phase 2A, qui reliera Rose-Hill à Quatre Bornes et qui a été complétés à 90 % », avance MEL. Raison pour laquelle, la compagnie Larsen & Toubro a déployé les travailleurs progressivement sur le chantier avec l’objectif de compléter la Phase 2A sans accumuler de lourds délais.

La forte présence des employés de Larsen & Toubro – plusieurs centaines selon des informations disponibles– sur le terrain lundi, avait en effet, alerté l’opinion publique. Mais MEL soutient que « pour le moment, un nombre minimum de travailleurs, tous été vaccinés et en possession de leur WAP, qui travaillent sur les sites. »

La compagnie explique que certains travaux ont également repris le long de la route St Jean et de l’autoroute M1 de Phoenix Central à Trianon où les chantiers sont isolés et où relativement éloignés des lieux d’habitation. MEL avance que Larsen & Toubro a donné l’assurance qu’une stricte vigilance quant aux mesures sanitaires pour éviter toute propagation du coronavirus – si jamais il y avait des victimes – est observée sur les chantiers sous surveillance quotidienne de Safety Stewards. Par ailleurs, en raison des cas de vols récents sur les chantiers, plus particulièrement à Quatre-Bornes, L&T a dû déployer du personnel de sécurité supplémentaire pour assurer la surveillance et la sécurité des sites dans ces régions.

———————————————

Le trajet RH/QB bientôt opérationnel

La gare de Quatre-Bornes sera bientôt opérationnelle et devrait d’ici quelques semaines être connectée au réseau en opération entre Rose-Hill et Port-Louis. Le deadline initialement prévu pour le trajet Quatre-Bornes/Rose Hill pour fin 2020 mais révisé pour avril 2021 dans le contexte de la pandémie de la Covid-19, ne devrait être que légèrement retardé malgré le nouveau confinement qui a démarré le 10 mars.
L’arrêt du travail pour les employés de Larsen & Toubro affectés aux travaux entre Rose-Hill et Quatre-Bornes n’aura cette fois duré qu’une dizaine de jours et dès lundi dernier avec un personnel renforcé les travaux de finition du câblage électrique ont été enclenchées et sont en phase terminale.

L’alignement des voies est aussi quotidiennement testé ces jours-ci grâce à un camion/train spécialement conçue pour cette mission fondamentale pour la sécurité.
Parallèlement, les travaux d’aménagement environnemental autour des voies, où l’on trouve aussi un trottoir reliant Rose-Hill à Quatre-Bornes qui devrait permettre aux riverains de faire leur marche quotidienne sont en cours. De même, la mise en place des structures de base des gares d’Ollier et de Quatre-Bornes terminal sont bien avancés, il ne reste qu’à installer les toits qui protègeront les passagers du soleil et des intempéries.

Quant aux travaux le long de l’avenue Victoria pour rendre la circulation plus fluide, les croisements entre les routes et la voie ferrée sont déjà prêts, avec des signes et feux de signalisation qui règleront la circulation.
Tous les signes sont à l’orange pour un démarrage pour fin avril ou début mai.