- Publicité -

[Vidéo] Inondations à Résidence Lotus : un complexe flambant neuf de Rs 160 M prend l’eau

l L’eau est entrée dans les maisons par les portes et les fissures du mur

 

- Publicité -

De la cérémonie très formelle de la remise des clés aux familles bénéficiaires de logements à Résidence Lotus, Chebel, le 14 juillet 2021, à jeudi dernier, beaucoup d’eau a coulé dans les maisons et dans les cours.

Et jeudi dernier, ce n’était  pas la première fois que des occupants des nouvelles maisons ont eu la désagréable surprise de voir l’eau s’infiltrer chez eux après les averses torrentielles. Avec l’avertissement de fortes pluies alors en vigueur sur l’île et la détérioration du temps, il était évident qu’ils allaient être encore plus affectés que les précédentes fois. Ainsi, plusieurs cours et maisons ont été rapidement inondées en fin d’après-midi. Dominique, une résidente, explique qu’elle était impuissante devant la montée des eaux dans sa cour et sa maison.

Ce n’est que le lendemain qu’elle a pu constater réellement l’ampleur des dégâts, car elle a dû retirer l’eau qui avait envahi les chambres au deuxième niveau et sa cuisine jusqu’à 23 h. “J’avoue que le lendemain, j’ai été travailler l’esprit troublé. Je n’arrêtais pas de penser à ma maison”, confie cette résidente, avant de se demander: “Comment de l’eau peut passer par une porte en aluminium sensée être neuve?” Dominique est d’avis que si la National Housing Development Company (NHDC) Ltd avait pris ses doléances au sérieux, il y a quelques semaines, sa maison aurait été épargnée par les inondations. Le 26 décembre dernier, raconte-t-elle, l’eau s’est infiltrée chez elle après la pluie. “Le système d’évacuation à partir du toit n’a pas fonctionné car l’eau a stagné à l’endroit où elle devait être absorbée”, explique Dominique.

Elle a, dit-elle, fait appel à la NHDC à plusieurs reprises. “Des préposés sont passés et m’ont dit pa gagn traka, mais ne sont jamais revenus!”, se désole-t-elle. “Heureusement que je n’avais pas de produits alimentaires dans le placard de la cuisine. J’aurais tout perdu !”, s’exclame-t-elle. Ses voisins les plus proches ont rencontré les mêmes problèmes. Ailleurs, chez Ashvina, il n’y a pas eu d’accumulation d’eau et sa maison n’a pas été inondée ; en revanche, la jeune femme explique qu’elle a été inquiétée en raison des fissures au mur des chambres à coucher, fissures apparues deux mois à peine après la livraison de sa maison. “La NHDC avait promis d’entreprendre des travaux d’étanchéité, lesquels sont restés des promesses”, dit Ashvina. Pendant les averses de jeudi dernier, l’eau s’est infiltrée par les fissures. Elle a eu le temps, ajoute-t-elle, d’évacuer les effets de ses enfants, dont le berceau trempé de son bébé. Ashvina dit que ses voisins avaient aussi noté des fissures dans leur maison, peu après leur installation.

Devant l’ampleur des inondations à Résidence Lotus, les autorités ont dû intervenir sans tergiverser. Vendredi, la Wastewater Management Authority était sur place. Et des tranchées, pour faciliter la canalisation de l’eau, ont été faites, en attendant d’autres travaux. Le complexe résidentiel Lotus compte 99 unités de logement et a coûté Rs 160 millions.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour