Photo : Sooraj Laljee

« Tro bokou zenn pe mor lor larout. Les chiffres choquent. De tou bann aksidan depi lane, 49% bann zenn ladan », déplore le ministre des Transports terrestres et du Métro, Alan Ganoo, lors du lancement de la campagne « zéro accident » hier matin au Rajiv Gandhi Science Centre à Bell-Village. De ce fait, des mesures seront mises en place vu que la « répression » n’est pas la seule solution à tous les problèmes de criminalité.

« Nous serons définitivement plus sévères pour tous les incidents impliquant autocyclettes et motocyclettes », poursuit le ministre devant le nombre d’accidents de la route de ce genre. Une Crack-Down Operation a été enclenchée depuis le 29 septembre pour vérifier les jeunes pilotant des autocyclettes et des motocyclettes.

Depuis le début de cette opération, Alan Ganoo avance que plus de 100 contraventions ont déjà été dressées. « Nous augmenterons les pénalités », dit-il. Il espère que les nouveaux règlements soient promulgués dans les meilleurs délais avec une augmentation des pénalités. Il déplore que les conducteurs d’autocyclettes et de motocyclettes n’affichent pas leur plaque d’immatriculation pour échapper à la caméra et, de ce fait, il est difficile de pouvoir les retracer. La plaque d’immatriculation devra être visible et les règlements appropriés seront apportés.

Poursuivant à ce chapitre, le ministre Ganoo trouve que « zot bann reflex pa bon parski zot pann forme ». De ce fait, un programme de formation sera élaboré à l’intention des motocyclistes. Selon les statistiques, plus de 200 000 personnes pilotent des motocyclettes ou autocyclettes ne détenant que le Learner. Il concède que la question de jeunes motocyclistes est un « os dur » pour son ministère. Il avance que les moniteurs d’auto-école devront suivre de cours au Mauritius Institute of Training and Development. Par ailleurs, s’agissant des motocyclettes électriques, des règlements seront apportés et ces véhicules devront être assurés et le motocycliste détenir un permis de conduire.

Le décès d’un bébé de deux mois dans des circonstances obscures a aussi poussé Alan Ganoo à citer le plan du gouvernement dans la prévention de la mort des enfants en cas d’accident. Il avance que les lois seront bientôt en vigueur pour que le siège spécial des bébés soit installé dans le véhicule qui transporte l’enfant. Avant même ce décès, il dit avoir annoncé que les lois seront amendées s’agissant des bébés.

La campagne de « zéro accident » fait partie de la Road Safety Charter, l’un des piliers stratégiques mis en place pour lutter contre les accidents de la route. Dharamdev Nathoo, Deputy Director de la Traffic Management and Road Safety Unit, a présenté la Road Safety Charter comme un outil du Road Risk Prevention Plan dans les entreprises. « Les statistiques pour Maurice sont alarmantes avec une moyenne de 144 personnes qui meurent dans les accidents chaque année et plus de 700 qui sont sérieusement blessées », avance-t-il.

Par ailleurs, la mascotte « Light Rail Vehicle Level Crossing » pour le Metro-Express a été lancée. Pour le Chief Executive Officer de Metro Express Limited (MEL), Das Mootanah, il est important de prendre conscience que le pays comprend différents types de transports et que les gens doivent savoir comment se comporter près des intersections. Cette mascotte, dit-il, aidera dans la communication et l’éducation.