« Le vaccin ne sera pas obligatoire ». Précision apportée par le ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, lors d’un atelier de travail ce mardi 22 décembre dans le sillage d’un plan d’action pour l’arrivée du vaccin contre la Covid-19 dans le pays.

« Un vaccin est une protection, mais nous ne pouvons pas le rendre obligatoire. Il y aura certaines personnes qui ne voudront pas le faire et nous devrons être d’accord. Notre but est d’apporter toutes les informations sur le vaccin et offrir à la population la possibilité de se faire vacciner pour les protéger », a-t-il précisé face à la presse.

Cet atelier qui se tient le 22 et 23 décembre a pour objectif d’établir une stratégie de plusieurs axes, afin que la population en collaboration avec le personnel soignant soient prêts pour la campagne de vaccination.

Trois vaccins sont relativement avancés, Pfizer-BioNTech, le Moderna et AstraZenec,  l’Organisation mondiale de la santé (OMS) devra se prononcer dans les semaines qui viennent sur la qualité de ces vaccins.

« Ce plan d’action nous permettra d’établir une ligne de conduite afin de satisfaire la population mauricienne, d’éviter le gaspillage, les pertes, mettre sur pied la formation de ceux qui travailleront avec le vaccin, ainsi pouvoir suivre les éventuels effets secondaires », a expliqué Dr Laurent Musango, le représentant de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à Maurice.