- Publicité -

La VPM Dookun annonce: sanctions contre ceux qui ratent régulièrement les cours en ligne

À une interpellation supplémentaire du député Mahend Gungapersad sur le maintien du critère de 90% de présence pour les prochains candidats de SC et de HSC, la vice-Première ministre et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, est restée évasive mardi.

- Publicité -

Elle a toutefois précisé qu’il y aura des sanctions si des enseignants rapportent des cas où les étudiants ratent régulièrement les cours en ligne sans raison valable. Pour le moment, a-t-elle dit, 85% à 95% des étudiants de grades 10 à 13 suivent ces cours.

Ritesh Ramful du parti Travailliste a interpellé la VPM et ministre de l’Éducation sur le pourcentage de participation dans les cours en ligne. Leela Devi Dookun-Luchoomun a indiqué qu’il y a actuellement 40 000 étudiants et 8 500 éducateurs engagés dans les cours en ligne. Cela concerne particulièrement les étudiants de grades 10 à 13. Les autres classes suivent les cours à la télévision et sur la Student Support Portal. Plusieurs plateformes sont utilisées par les enseignants, soit Microsoft Teams, WhatsApp, Google Meet et Zoom.

Un sondage démontre que 85% à 95% des étudiants concernés suivent les cours en ligne régulièrement. Les chefs d’établissement assurent le suivi, de même que la Quality Assurance and Inspection Division du ministère. Ces évaluations permettront d’améliorer les cours en ligne et à distance.

Ritesh Ramful a fait ressortir que selon les témoignages des éducateurs, les établissements avec de faibles taux de réussite connaissent une participation relativement basse aux cours à distance. La ministre a répondu qu’elle a été avertie que certaines institutions avaient enregistré des taux de participation dans la fourchette de 55 à 65%. Une enquête est en cours, afin de situer le problème. Il faut savoir, a-t-elle ajouté, si les enfants sont malades ou s’ils ont des problèmes de connexion.

Mahend Gungapersad a jeté un pavé dans la mare en demandant si les absences aux cours en ligne seront comptabilisées pour le critère des 90% de présence, dans le sillage du paiement des frais d’examen de SC et de HSC. Leela Devi Dookun-Luchoomun a habilement esquivé la question en rappelant que ce critère avait été mis en place, afin de s’assurer que les enfants viennent à l’école. Pour ce qui est des cours en ligne, une enquête sera menée par les responsables d’établissement afin de déterminer les raisons des absences. Si la situation perdure, sans raison valable et que les enseignants fassent un rapport, des sanctions seront prises, a-t-elle précisé.

Adil Ameer Meea a, lui, voulu savoir si le modular assessment de grade 6 sera maintenu en janvier, en dépit de la situation sanitaire. La ministre a avancé que cette épreuve initialement prévue en décembre a déjà été repoussée pour la fin du mois de janvier 2022. Ritesh Ramful a demandé quelles actions la ministre envisageait dans les régions où il y a un fort taux d’absentéisme aux cours en ligne.

Leela Devi Dookun-Luchoomun a affirmé qu’il y a eu des discussions avec les chefs d’établissements pour voir si des soutiens supplémentaires étaient nécessaires. Des notes seront ainsi distribuées là où cela se révèle nécessaire.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour