Le 24 août a été lancé le projet A Nou Anbelir Rodrig, du fonds de soutien A la Créativité culturelle, mis en place dans le cadre des 18 ans de l’autonomie de Rodrigues, commencé à l’abribus de Contour Oblace. Dans ce contexte, 13 fresques sont prévues à travers l’île, en sus de nouveaux abribus et de murs, qui seront peints par une dizaine d’artistes rodriguais, avec comme objectif secondaire de permettre à ces derniers de gagner en visibilité et de valoriser leurs talents.

Un de ces artistes a d’ailleurs exprimé son bonheur de participer au projet. « C’est un bon projet, surtout dans cette période vraiment difficile. Ce sera une très bonne opportunité pour nous, artistes, de nous réunir et de mettre en avant nos talents pour rendre Rodrigues plus belle, surtout dans le cadre de ces 18 ans d’autonomie », dit-il. Avant d’affirmer que cela permettra aussi aux artistes « d’être plus connus des Rodriguais tout en présentant leur mode de vie et leurs traditions à travers la peinture ».

La commissaire des Arts et de la Culture, Rose de Lima Edouard-Ravina, fait pour sa part ressortir l’importance de ce projet, qui est, selon elle, « un plan de soutien pour les secteurs affectés par la COVID-19 ». Autre objectif du projet, ajoute-t-elle : « Permettre aux artistes rodriguais de mettre leurs talents au service de l’île afin de sensibiliser les Rodriguais sur les fléaux sociaux, comme la drogue, l’alcool et la grossesse précoce, et promouvoir la culture rodriguaise, tel le Sega Tambour. »

La commissaire rappelle par ailleurs qu’une somme de Rs 10 000 a été offerte aux artistes dans le cadre de ce projet. La prochaine étape, selon elle, sera d’aider les autres disciplines artistiques « tout en mettant l’accent sur l’élément du patriotisme ».