Après deux mois d’arrêt à cause du confinement, les entreprises de construction du secteur public et du privé reprennent peu à peu leurs activités sur les chantiers. Après un retour graduel sur le terrain, le 18 mai, les travaux du Victoria Urban Terminal, de l’autopont de Pont-Fer-Jumbo-Dowlut, des projets A1-M1 à Coromandel et Sorèze et A1-A3 à Gros-Cailloux, les gros engins de chantiers tournent de nouveau à plein régime. Les ouvriers de Larsen & Toubro (L&T) mettent les bouchées doubles pour rattraper le retard des travaux du Metro Express à Curepipe et à Quatre-Bornes avec l’espoir d’une improbable livraison dans les temps.

L’heure était aux retrouvailles pour quelques milliers de travailleurs du secteur de la construction, dont ceux du consortium General Construction-IBL-Innodis-Promotion & Development-RHT Bus Services Ltd-Transinvest Construction, qui étaient les premiers à reprendre du service sur le chantier du Victoria Urban Terminal, le 18 mai. « Pour nous, il s’agit d’une période de transition qui se terminera dans les semaines à venir avec le retour de l’ensemble de nos équipes sur le chantier », explique le CEO de Victoria Station Ltd, Charles Derblay.

Le bruit des marteaux et autres marteaux-piqueurs résonne de nouveau sur le chantier du projet du l’autopont de Pont-Fer-Jumbo-Dowlut à Phoenix après deux mois d’interruption. Une source au sein du ministère des Infrastructures publiques (MPI) nous indique que « ce projet aurait déjà dû être complété, sauf que la pandémie a malheureusement contrarié les plans du ministère et du contracteur Transinvest-GCC-Bouygues TP. Nous avons démarré progressivement les travaux avant de retrouver une plus grande dynamique ». Sept des 49 poutres que comptera l’autopont ont été installées à ce jour.

La reprise est effective également concernant les travaux de construction de l’autoroute A1-M1 qui reliera Coromandel à Sorèze grâce à un pont de 350 mètres de long qui enjambera les gorges de la GRNO. « Les travaux allaient bon train avant le confinement. Huit des seize poutres ont été installées à Coromandel », nous indique notre source au MPI. Là où le bât blesse, est que la construction des piles devant soutenir le pont dans les gorges de la GRNO n’a toujours pas démarrée. Ce qui pourrait retarder la livraison, prévue pour le mois de novembre, de ce projet phare du Road Decongestion Programme (RDP), qui inclut l’autopont de Pont-Fer-Jumbo-Dowlut ainsi que la route A1-A3 qui reliera Coromandel à Chapman Hill et Gros-Cailloux.

 Sinhohydro Corporation Ltd, le plus bas soumissionnaire

Le projet A1-A3, dont le contrat de Rs 256 millions a été attribué à Gamma Construction Ltd, est complété à 60 %. Il n’en reste pas moins qu’un obstacle de taille se dresse sur la route du contracteur. « Il nous reste à acquérir deux portions de terrain qui empiètent sur le tracé, mais le problème, c’est que nous sommes confrontés à des propriétaires récalcitrants », indique le MPI.

Les ouvriers de la firme Rehm Grinaker, qui s’était vu attribuer le contrat pour la construction de l’échangeur de Hillcrest, à Quatre-Bornes, sont à l’œuvre depuis le 1er juin dernier. Cette nouvelle route qui reliera Hillcrest Avenue à l’autoroute M3, Terre-Rouge-Verdun, aidera à décongestionner le trafic routier à Saint-Jean et surtout elle sera l’interface du Metro Express à Trianon. « L’heure est au terrassement et à la conception dans le sol », nous confie un représentant de Rehm Grinaker.

Les travaux du Metro Express ont repris de plus belle à l’avenue Victoria, à Quatre-Bornes, où Larsen & Toubro (L & T) se concentre sur la fin du réalignement des services publics avant le démarrage de l’aménagement des infrastructures ferroviaires. A Curepipe, à la rue Sivananda, des ouvriers de L & T travaillent de concert avec leurs homologues de la Central Electricity Board (CEB), la Central Water Authority (CWA) et la Wastewater Management Authority (WWA) pour le déplacement des infrastructures des services publics.

A noter que le Central Procurement Board (CPB) a dévoilé la liste des six soumissionnaires de l’appel d’offres pour la construction de la route La Vigie-La Brasserie-Beaux-Songes. Cette route part de La Vigie et contournera Curepipe, La Marie, Henrietta et Hollyrood et Beaux-Songes. On trouve dans cette liste China Road & Bridge Corporation, P & C Renaatus JV, BCEG-Gamma La Vigie JV, General Construction Ltd, Transinvest Construction Ltd et la firme chinoise Sinhohydro Corporation Ltd. La dernière nommée est celle qui a proposé l’offre la moins élevée : Rs 612 millions quelques.