- Publicité -

Le Pr Philipe Sands félicite Maurice pour sa lutte en faveur de la décolonisation

- Publicité -

Le conseiller juridique sur les questions de souveraineté, le professeur Philipe Sands, a tenu une réunion avec les membres de l’Assemblée nationale sur le différend concernant l’archipel des Chagos.

Le professeur Sands, actuellement en visite à l’île Maurice dans le cadre de la remise de la distinction de Grand Commandeur de l’Ordre de l’Étoile et de la Clé de l’Océan Indien, a représenté le pays dans des affaires portées devant des cours et tribunaux internationaux concernant l’archipel des Chagos.

Il a réitéré son engagement ferme envers la cause de la fin du colonialisme, qui lui est chère, et a indiqué que Maurice n’en est pas encore là, mais qu’elle a parcouru un long chemin dans sa lutte pour le processus de décolonisation.

Philipe Sands a ainsi agi en tant que conseiller de Maurice devant la Cour internationale de justice (CIJ) dans le cadre de la procédure consultative sur les conséquences juridiques de la séparation de l’archipel des Chagos de l’île Maurice en 1965. Il est actuellement l’avocat principal dans l’affaire de la délimitation de la frontière maritime avec les Maldives devant le Tribunal international du droit de la mer (TIDM).

Ce dernier a présenté le processus de décolonisation de l’archipel des Chagos et les actions entreprises au cours des 11 dernières années.

Le professeur Sands s’est ensuite attardé sur la position de Maurice sur la question des Chagos à la suite de l’avis consultatif de la CIJ, de la résolution 73/295 de l’Assemblée générale des Nations unies et du jugement du TIDM. La majorité des pays, a-t-il souligné, ont voté en faveur de l’île Maurice, ajoutant que cela marque une avancée majeure dans la lutte pour la souveraineté de l’île Maurice sur l’archipel des Chagos.

La réunion s’est tenue au Sir Harilal Vaghjee Memorial Hall, à Port-Louis, avec la participation des membres de l’Assemblée nationale notamment le Premier ministre par intérim, Steven Obeegadoo, le secrétaire du Cabinet et chef de la fonction publique, Nayen Ballah et le représentant permanent de Maurice auprès des Nations unies à New York, Jagdish Dharamchand Koonjul.

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour