Les membres de la Tourist Contract Bus Owners Association (TCBOA) sont perdus dans la conjoncture. Malgré trois rencontres avec le ministre du Transport, Alan Ganoo, ils se désolent que leur requête soit restée lettre morte à l’approche de la réouverture des frontières du1er octobre. Ne pouvant assurer le remboursement de leurs emprunts, ils comptent organiser une manifestation dans les rues de la capitale si le gouvernement refuse de considérer leurs revendications. Ainsi, une vingtaine de véhicules acquis à travers la formule de Leasing feront l’objet d’exécution d’arrêt-saisie la semaine prochaine.

Le secrétaire de la TCBOA, Bhavish Manohar, affirment que les opérateurs concernés ont demandé aux autorités d’intervenir en leur faveur auprès des institutions bancaires, mais « zot deklar pa truve ni tande ». Pour les membres de cette association, le gouvernement s’intéresse uniquement au sort des taximen d’hôtel qui ont obtenu un One Off Grant de Rs 10 000 tout récemment alors qu’eux ne peuvent opérer depuis la fermeture des frontières. Bhavish Manohar a qualifié cette façon de faire de discriminatoire.

Le vice-président de l’organisation, Hossein Aslam, a déclaré que depuis 2020, les propriétaires de Contract Van n’opèrent pas car leurs permis ne leur permettent pas de transporter des passagers autres que les touristes. Il propose au gouvernement de leur accorder des emprunts pour rembourser l’achat de vans selon la formule de Leasing. Une lettre en ce sens a été adressée au Prime Minister’s Office.

« We are once more imploring your assistance to leastwise provide us a loan of Rs 200 000 – Rs 400 000, in conjunction with a moratorium of 18 months for repayment : so that our vehicumes are not seized. Our vehicules are our only source of income to cater for our households obligations and to cover costs for the repayment of our loans. We are unjustly overlooked and deprived in this predicament. There are many members who are in a severe state of despondency are complemplating suicide. We are therefore appealing to your kindness, care and concern ; so you may be able to lend some assistance, acting as recovery to our situation », souligne le secrétaire de l’association.

Plusieurs membres exécutifs de l’organisation se sont adressés à la presse, hier, au centre municipal, rue Mgr Leen, à Port-Louis. Parmi, on compte Habid Alladeen, Samid Buloty, Nazia Buloty et Anand Beegoo. Ils ont demandé au gouvernement d’accorder aux propriétaires des facilités hors taxe pour l’achat de véhicules et de les autoriser à transporter des passagers autres que les touristes. Ils ont affirmé qu’une dizaine de Contract Vans ont déjà été saisis à ce jour, faute de remboursement.