De nombreux projets d’infrastructure sortiront de terre en 2021. Parmi ces chantiers phares, il faut citer en premier lieu le projet d’une autoroute qui reliera La Vigie à La Marie, sur une distance de 6,2 kilomètres. Sauf que la contestation d’un soumissionnaire devant l’Independent Review Panel (IRP) retarde le début des travaux. L’Urban Terminal de l’Immigration est l’autre projet qui devait initialement être enclenché en 2020, mais celui-ci est suspendu à la décision de l’Unesco d’autoriser sa construction autour de la zone tampon de l’Aapravasi Ghat. Tour d’horizon également de certains chantiers en cours, c’est-à-dire les travaux amorcés en 2020, en 2019, voire en 2018, et qui s’achèveront dans les mois à venir. Les ouvriers de Larsen & Toubro (L & T) sont déjà de retour sur le chantier du Metro Express et mettent les bouchées doubles pour que le tracé entre Rose-Hill et la gare de Quatre-Bornes (phase 2A) soit complété en avril.

L’A1-A3 Link Road : la livraison ce mois-ci
La nouvelle route A1-A3 devant relier Coromandel à hauteur de Chapman Hill et Gros-Cailloux sera livrée à la fin du mois de janvier, indique le ministère des Infrastructures nationales. Cette route longue de 2,7 kilomètres, qui comprendra quatre voies, ainsi que des trottoirs de 1,5 mètre de large des deux côtés, fournira également une voie d’accès rapide entre l’ouest de l’île et Port-Louis et vice-versa. C’est la compagnie Gamma Construction Ltd qui a entrepris les travaux au coût de Rs 256 millions.

La construction de l’autoroute M1-A1 avance à grands pas
Les travaux de construction du projet de l’autoroute reliant Coromandel à Sorèze (M1-A1) par le consortium Transinvest/GCC Bouygues sont complétés à 75%. Il ne restera plus qu’à compléter la construction des rampes d’accès des échangeurs de Coromandel et de Sorèze, et à ériger le pont qui enjambera la falaise de GRNO. La livraison est prévue en juin. L’autre projet mené par Transinvest/GCC Bouygues, soit l’échangeur de Phœnix, sera livré en mars.

L’Immigration Urban Terminal suspendu à la décision de l’Unesco
L’entreprise chinoise Yihai International Investment, qui a été désignée pour construire l’Urban Terminal de l’Immigration, au coût de Rs 2,9 milliards, attend également le feu vert de l’Unesco pour le démarrage des travaux. Le site se trouvant dans la zone tampon de l’Aapravasi Ghat, les membres du comité du patrimoine mondial maintiennent pour l’instant leur véto à la construction de ce terminal qui pourrait, selon eux, dénaturer les caractéristiques du lieu de débarquement des travailleurs engagés indiens. Le ministère des Arts et de la Culture a sollicité les services d’un consultant pour entreprendre un Heritage Impact Assessment et un Visual Impact Assessment afin de convaincre l’Unesco, qui soumettra un nouveau rapport en février 2021, selon des sources proches du dossier. A contrario, la construction de l’Urban Terminal de Vacoas sur le site du “bazar légumes” est en en très bonne voie. Les travaux préliminaires ont déjà débuté depuis trois semaines. Le maire de Vacoas, Praveen Ramburn, nous confie que le constructeur du projet sera désigné à la fin du mois de janvier.

Metro Express (phase 2A) : 80% des travaux complétés
La livraison, en avril 2021, du chantier du projet Metro Express entre Rose-Hill et la gare de Quatre-Bornes (phase 2A), pour une mise en opération commerciale en mai, se précise. 80% des travaux ont été complétés à ce stade, selon Metro Express Limited (MEL). Notons par ailleurs que des interrogations subsistent toujours en ce qui concerne l’extension du tracé vers l’Immigration Square, à Port-Louis, à quelques mètres de l’Aapravasi Ghat, classé patrimoine mondial. Une affaire à suivre puisque l’Unesco a mis son véto en ce qui concerne la construction d’une ligne de chemin de fer aux abords du site de débarquement des travailleurs engagés indiens qui « perdra son authenticité historique », selon le rapport du comité du patrimoine mondial.

L’autoroute La Vigie-La Brasserie-Beaux Songes : une contestation à l’IRP retarde le projet
Les travaux de construction de l’autoroute La Vigie-La Brasserie-Beaux Songes auraient dû débuter en juillet 2020, mais deux événements ont contrarié les plans de la Road Development Authority (RDA). Primo, la pandémie et, secundo, la contestation d’un soumissionnaire devant l’Independant Review Panel (IRP) sur l’octroi du contrat estimé à Rs 700 millions. Ce qui retarde du coup la mise en chantier de ce projet qui vise à relier La Vigie à La Marie, sur une distance de 6,2 kilomètres, en attendant la deuxième phase qui mènera jusqu’à Pierrefonds et Flic-en-Flac. L’IRP tranchera dans une semaine.

L’échangeur de Hillcrest opérationnel en mars
L’échangeur de Hillcrest à Quatre-Bornes sera livré en mars 2021. C’est ce que nous a confié un cadre de la firme RehmGrinaker, qui est le constructeur de ce projet qui a coûté au total Rs 276 millions. Cette nouvelle route reliera Hillcrest à l’autoroute M3, Terre-Rouge/Verdun et aidera à décongestionner le trafic routier à St-Jean. Elle sera surtout une interface au Metro Express.

L’échangeur de Palmerstone : un nouveau chantier au cœur de Phoenix
Les travaux de construction d’une nouvelle route, longue de 2 km, et un échangeur qui relieront la route Sivananda de sa jonction avec la route Palmerstone à l’autopont de Jumbo, ont démarré. C’est la compagnie Transinvest Construction qui a été désignée pour ce projet, au coût de Rs 342 millions, qui vient se greffer à celui du chantier des deux voies de chemin de fer (phase 2B) qui bat son plein actuellement le long de la route Sivananda. La mise à niveau de la route Palmerstone, l’érection d’un échangeur et l’agrandissement de l’avenue Indira Gandhi sur une distance de 300 mètres font partie du projet.

La pont Bruniquel à Baie-du-Tombeau réhabilité cette année
Le pont Bruniquel à Baie-du-Tombeau présente des signes de détérioration depuis des années, en atteste les barrières en roches et en métal qui se sont détachées de la structure au fil du temps. La Road Development Authority (RDA) n’est pas restée insensible à l’inquiétude des habitants en lançant, l’année dernière, un appel offres pour désigner un constructeur capable de réhabiliter ce pont construit en 1926. Les soumissionnaires avaient jusqu’au 9 décembre pour soumettre leurs propositions pour ce projet qui coûtera Rs 112 millions.

Le Quai D Fly-over : les documents d’appel d’offres au CPB
Le Quai D Fly-over verra le jour au rond-point du Quai D sur la M2 en mars. Au coût de Rs 397 millions, ce projet vise à décongestionner la circulation routière aux heures de pointe, à l’entrée nord de Port-Louis au point stratégique permettant d’accéder directement au port. Les documents d’appel d’offres sont en possession du Central Procurement Board (CPB) pour les évaluations.