Photo d'illustration

Nous aurons des fruits locaux en abondance cet été, se réjouit Kripalloo Sughoon, porte-parole des petits planteurs. « Vu que le secteur touristique tourne au ralenti (en raison de la pandémie de Covid-19), les fruits locaux restent sur le marché », observe-t-il.

De plus, le prix des fruits locaux, tels que les mangues, les litchis ou encore les papayes, connaîtra une baisse temporaire.

Toutefois, il attire l’attention des planteurs et des autorités concernées sur « l’invasion de chauves-souris », qui risque d’impacter la récolte. Chaque année, les arbres fruitiers sont « mis à nu par les chauves-souris », se désole-t-il.

S’agissant des fruits importés, tels que les mandarines, les pommes, les kiwis ou les raisins en provenance d’Afrique du Sud, leurs prix resteront élevés. « Tout dépend de la situation dans les pays exportateurs. Les consommateurs devront également faire attention à la qualité des fruits importés qui débarquent sur nos marchés », prévient Kripalloo Sughoon.

Pour conclure, le porte-parole des petits planteurs annonce une bonne nouvelle : les litchis seront disponibles dans environ deux semaines!