La limitation de vitesse dans les villes passera de 60 km/h  bientôt à 40 km dans les  artères principales et de 30 km dans les routes latérales. La même décision s’appliquera pour des grosses agglomérations situées dans les villages à l’avenir.

Répondant à une question de la presse à la suite de l’inauguration du nouveau bureau de la National Land Transport Authority (NLTA) au rez de chaussée de l’Emmanuel Anquetil Building à Port-Louis, le ministre du Transport, Alan Ganoo, a affirmé que cette décision s’inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de promouvoir la sécurité routière. Il a ajouté que la réduction de la vitesse ne s’appliquera pas pour le moment sur les autoroutes. A Port-louis, l’une des routes ciblée pour la limitation de vitesse est la rue Volcy Pougnet.

Alan Ganoo a fait comprendre que le nouveau bureau de la  NLTA devra soulager les automobilistes qui se rendent au QG de la NLTA à Cassis. À ce jour,  plus de 600 000 véhicules circulent sur les routes du pays. Avec la croissance dans l’importation, la NLTA est condamnée à informatiser ses opérations.

Jusqu’ici les propriétaires des véhicules avaient la possibilité de payer la vignette de déclaration de leurs véhicules en ligne. Maintenant ce service sera étendu aux  propriétaires de taxis et à d’autres types de véhicules. Le bureau de la NLTA de Port-Louis disposera d’un l’Electronic Queuing System (EQS). Ce système permettra aux automobilistes de se rendre sur place par rendez-vous pour payer la vignette de déclaration, le transfert de propriété et autres services associés à la vente des véhicules.

La NLTA a déjà commencé à décentraliser ses services. Elle dispose des bureaux à Curepipe, à Flacq, à Cassis, à Rodrigues et maintenant à Port-Louis. Valeur du jour, le QG de la NLTA à Cassis reçoit la visite d’un millier de personnes par jour. Parmi, 700 d’entre eux font le déplacement pour payer la vignette de déclaration de véhicules ou le transfert de propriété d’un véhicule. Le gouvernement encaiusse en moyenne Rs 1,4 milliard à ce guichet.