Photo illustration

Les pilotes d’Air Mauritius qui ont acheminé les deux A319 vers l’Angleterre n’auront plus de contrat avec la compagnie nationale d’aviation dès qu’ils descendront de l’avion dans ce pays. En effet, est mentionné dans le contrat que dans l’éventualité où MK cesserait d’exploiter la flotte A319 ou une autre flotte, le cas échéant, les licences de ces pilotes cesseront d’être valides immédiatement.

Dans cette perspective, tous les A319 Pilots, c’est-à-dire ceux affectés à ce type d’avion, n’ont depuis hier plus de contrat valable puisqu’ils n’ont pas obtenu de nouveaux contrats comme leurs collègues qui pilotent l’A330 ou l’A350.

Ces pilotes ne touchent actuellement que 35% de leur salaire total. Ils n’ont de surcroît pas été aux commandes d’un avion depuis juin 2020. L’inquiétude est à son comble et ils se demandent si les administrateurs vont encore leur verser ces 35% de leur salaire pour rester chez eux ou comme le contrat le permet, vont-ils annuler le contrat. Cette situation est dramatique, dans la mesure où il y a une quinzaine de pilotes mauriciens qui travaillaient sur les deux Airbus 319 d’Air Mauritius qui desservaient surtout la région océan Indien, Madagascar, La Réunion, l’Afrique du Sud, les Seychelles et Nairobi.