- Publicité -

NJ – The Legend : la MFDC rend hommage au jockey Nooresh Juglall, décédé le 15 mai

La saison hippique 2021 avait démarré sur une mauvaise note avec la chute mortelle, le 15 mai dernier, de Nooresh Juglall, qui pilotait le cheval Rule The Night. Afin de rendre hommage à ce jockey hors pair, qui a fait flotter haut le quadricolore mauricien à Singapour, à Hong Kong, en Afrique du Sud et, bien sûr, chez nous, la Mauritius Film Development Corporation (MFDC) entamera, à partir du mois prochain, le tournage de NJ – The Legend, basé sur le cheminement et les sacrifices consentis par notre compatriote sur la scène locale et internationale.

- Publicité -

La bande-annonce de ce film de 90 minutes a été dévoilée lundi en présence de la famille du disparu, dont son père, Mohunlall, sa mère, Tulsi, son épouse, Chaaya, et son frère, Tejash, également jockey. Compte tenu de la popularité dont jouissait le champion mauricien, qui avait attiré une grosse foule lors de ses funérailles, la MFDC et les réalisateurs Sada Rajiah, Désiré Prévost et Deane Thomas ont décidé de mettre en lumière l’enfance, les sacrifices et les succès de ce jeune prodige de Sainte-Croix, qui avait plongé dans le chagrin toute la population mauricienne lors de sa chute mortelle le 15 mai dernier au Champ de Mars.

L’exploit de Nooresh Juglall dans les hippodromes du monde, son ascension fulgurante pour devenir champion à Maurice en 2020, de même que son dévouement pour sa passion seront décortiqués au fil des images, avec des entretiens d’une cinquantaine de personnes ayant côtoyé le jeune jockey. Vikram Jootun, président de la MFDC, explique que le film est « un hommage à un fils du sol qui, à la force des poignets et de sa hargne de gagner, a fait briller les couleurs mauriciennes à l’étranger ». Et de poursuivre : « Nooresh a fait face à d’innombrables difficultés et a fait chavirer les cœurs à chacune de ses victoires. Son parcours atypique aura inspiré la jeunesse mauricienne. »

Selon Sada Rajiah, l’idée de réaliser un film sur Nooresh Juglall a germé après l’hommage national rendu au disparu après son décès. Le film sera projeté dans les pays où le jockey a brillé, dont Singapour, l’Afrique du Sud et Hong Kong, en sus bien entendu de Maurice. Tejash Juglall, le frère de Nooresh, encore sous le choc, dira à propos de ce dernier que son frère « restera toujours dans le coeur des Mauriciens », tandis que « sa persévérance et son courage font la fierté de la nation ».

« Ce film rend hommage à un gentleman, un battant qui se sera, tout au long de son parcours, faufilé entre les ronces et les épines pour forger son destin et récolter les lauriers. Il aura aussi été le digne ambassadeur de l’île Maurice grâce à ses exploits, salués à travers le monde. Sa rigueur aura inspiré la jeunesse mauricienne », continue le frère du disparu. L’homme aux 550 victoires aura en effet dû cravacher dur afin d’atteindre les sommets. « Il est entré dans la cour des grands et la foule présente à ses funérailles témoigne de l’affection que lui porte le peuple mauricien. »

Côté distribution, on retrouvera Prashant Maudhoo, qui se mettra dans la peau de Nooresh Juglall, tandis que son épouse, Chaya, sera incarnée par Deepshika Gangaram. Quant au jeune Ayaan Rugbahadoor, il jouera le rôle de Nooresh dans les chapitres consacrés à son enfance. A noter que le film bénéficie aussi du soutien d’Avinash Hallooman, directeur de Prime Pictures Ltd.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour