Lotus : Soap for the Soul est une entreprise locale, sise à Roches-Brunes et spécialisée dans la fabrication des savons 100% naturels, gorgés de bienfaits et de vertus médicinales. Ces savons ne contiennent ni colorants ni de parfums artificiels. Ils sont fabriqués à base d’huile d’olive, d’huile de coco et des huiles essentielles, ainsi que des extraits de plantes. Anarouby Arnachellum-Timmiah, Rouby pour les intimes, 42 ans et directrice de l’entreprise, possède un savoir-faire particulier dans la fabrication de ces savons, d’autant qu’elle a acquis des connaissances sur l’Ayurveda. Elle est titulaire d’un diplôme dans ce domaine.

Rouby indique qu’elle n’avait jamais songé à devenir femme entrepreneure. Après sa scolarité secondaire au collège Patten, à Quatre Bornes, elle a entamé des études supérieures en Ressources humaines. Par la suite, elle a décroché un emploi dans le département des ressources humaines au sein d’une banque. Rouby poursuit qu’en 2014, elle abandonne une carrière prometteuse dans le domaine bancaire pour des raisons de santé. Elle effectue un voyage à l’étranger et, à son retour à Maurice, elle est devenue femme au foyer. « Quand j’ai abandonné ma carrière professionnelle, c’était pour des raisons de santé. J’attendais mon premier enfant et la grossesse s’annonçait difficile. Je me suis alors reconvertie en femme au foyer pour me mettre en mode repos. Puis, j’ai accouché de ma fille. Par la suite, le travail me manquait. J’ai toujours été une femme active et le rôle de femme au foyer ne me convenait pas du tout », affirme Rouby.

La femme entrepreneure réfléchit alors à ce qu’elle peut concocter pour faire passer le temps. Possédant déjà un savoir-faire dans la fabrication de savons naturels, elle décide de s’y lancer. Ce savoir-faire, elle l’a acquis depuis son jeune âge. « Quand j’étais plus jeune, j’ai suivi un cours de formation dans la fabrication des savons naturels avec une artisane réunionnaise. À l’époque, c’était par simple curiosité, car je travaillais déjà à la banque. Parallèlement à ma profession, j’aimais découvrir des nouvelles choses. Je n’hésitais pas à m’inscrire à des formations à temps partiel. C’est ainsi que j’ai appris à faire du savon », dit-elle.

Toutefois, Rouby réalise qu’elle a besoin de se perfectionner dans le métier. Elle entame alors des recherches en ligne sur la fabrication des savons, surtout des savons 100% naturels, avec des bienfaits et vertus médicinales. « De nos jours, nous vivons dans un monde dominé par le stress. Les gens sont tellement angoissés qu’ils n’ont même pas le temps de prendre soin de leur santé, de leur corps ou encore de leur peau. C’est ce constat qui m’a poussée à fabriquer des savons naturels pour offrir ces bienfaits aux gens. De plus, je possède une connaissance en l’Ayurveda, que j’ai acquise pendant mon voyage à l’étranger. J’ai aussi fait un cours en ligne après lequel j’ai décroché un diplôme en fabrication de savons naturels », précise-t-elle.

Rouby est aussi dans la méditation et maîtrise parfaitement les techniques pour se revitaliser. « Puisque je pratique la méditation, je maîtrise toutes les techniques et les connaissances en ce qui concerne le renouvellement d’énergie corporelle. Les recherches m’ont permis de comprendre les bienfaits des ingrédients et des extraits de plantes que j’utilise  pour la fabrication des savons », avance la femme entrepreneure.

Rouby lance ainsi son entreprise, qu’elle baptise Lotus : Soap for the Soul. Depuis les quatre dernières années, elle exerce à plein-temps comme femme entrepreneure. Elle fabrique des savons 100% naturels à base des ingrédients couramment utilisés dans nos cuisines ou dans la vie de tous les jours, à savoir l’huile d’olive, l’huile de coco, diverses huiles essentielles, ainsi que des extraits de plantes. « Je produis des savons de bien-être, qui possèdent des vertus médicinales et des bienfaits pour la peau et la santé d’une personne. Par exemple, je fabrique des savons à base du café et du sel, qui ont des vertus énergétiques. Ils aident les personnes à lutter contre la fatigue et renouveler leur énergie après un bain. Je fabrique aussi des savons pour donner un nouvel éclat à la peau », fait-elle ressortir.

Notre femme entrepreneure relate que son début dans l’entreprenariat n’a pas été facile. « Je me suis certes lancée dans ce métier avec conviction mais le parcours n’a pas été facile, surtout le début. Les Mauriciens savent très peu, voire rien pour certains, sur les bienfaits des savons naturels. Ils sont tous habitués aux savons commerciaux disponibles sur le marché. Les gens pensent que le savon est seulement un accessoire de bain et ne réalisent pas qu’il peut posséder des bienfaits », déplore Rouby. Cette dernière a mis du temps pour faire sa place sur le marché local. « Dans un premier, mon réseau de clientèle se limitait à mes amis qui pratiquent la méditation. Ils comprennent mieux l’importance d’utiliser les savons naturels que des savons commerciaux. Ensuite, j’ai conquis le cœur des proches, voisins et d’autres amis », dit-elle.

Rouby travaille à domicile, dans une petite pièce de sa maison convertie en atelier. Elle fait la promotion de ses produits sur sa page Facebook et prend également des commandes sur Facebook. Outre les savons 100% naturels, Rouby fabrique aussi des huiles de massage, notamment pour divers problèmes de santé. « J’ai bien observé les gens et j’ai vu qu’ils se ruent à l’hôpital ou chez des médecins pour des problèmes de santé mineurs. Or, un bon produit naturel peut être utilisé pour les guérir chez soi. Par exemple, je produis une huile de massage pour les varices », soutient notre interlocutrice. Elle commercialise une autre spécialité, qui est le shampooing en bar. « Le shampooing en bar est fabriqué avec des produits naturels, à savoir la feuille de curry poulet ou encore le methi et possède de multiples vertus. Il aide à faire repousser les cheveux. D’abord, je produis une huile avec les ingrédients nécessaires, que j’utilise ensuite pour préparer le shampooing. Au lieu de l’embouteiller, j’ai choisi de le présenter en forme de bar de savon, facile à utiliser et, en même temps, contribuer à éliminer les déchets plastiques », dit-elle.

Il y a deux ans, Rouby s’est inscrite à une formation sur l’emballage des produits au SME Mauritius. Elle veut présenter ses produits dans un meilleur emballage afin d’attirer plus de clients. Alors qu’elle faisait son nid sur le marché local, la pandémie de COVID-19 est venue chambouler ses activités. Pour combattre les séquelles, Rouby a décidé de se joindre à une société coopérative, afin qu’elle puisse continuer à produire ses savons et les mettre en vente. Elle compte profiter des foires coopératives pour faire connaître ses produits au public mauricien. « Depuis peu, j’ai commencé à vendre mes produits à d’autres Mauriciens en dehors de mon réseau de clientèle. Mais mon objectif ne s’arrête pas là. Je souhaite agrandir mon entreprise et toucher un plus grand réseau de clientèle. Je projette d’aller négocier dans des hôtels, pour que mes produits soient vendus auprès des touristes. Je veux surtout que mes savons soient utilisés dans les spas », souligne Rouby.