Le travailleur social Ally Lazer lance un appel au gouvernement et à la hiérarchie policière « pou servi bann moyen for kont mafia ladrog ». Il n’épouse pas les affirmations du DCP Choolun Bhojoo, chef de l’Anti Drug and Smuggling Unit (Adsu), à l’effet que son équipe disposerait des moyens nécessaires pour lutter contre les trafiquants.

« Si tel est le cas, alors pourquoi avoir fait appel à la constable Dimple Rughoo, qui était en Vacation Leave, pour l’opération de “controlled delivery” à Beau Vallon le 24 novembre ? » s’est interrogé le président de l’Association des travailleurs sociaux de Maurice au cours d’un point de presse au centre Marie Reine de la Paix, à Port-Louis, jeudi.

Il estime qu’il y a un manque de personnel au sein de l’Adsu et souhaite que des unités comme la Special Mobile Force (SMF) et la Special Support Unit (SSU) soient plus impliquées lors des opérations. « Nou bizin aret ipokrit e fer kwar ladsu ena moyen pou kas lerin mafia. Dan loperasyon Beau-Vallon ti ena de ofisie kot gate kan loto inn kraz zot. Sa mem apel ena moyen-la sa ? » s’interroge Ally Lazer. Ce dernier se dit ainsi « touché » par le décès de la WPC Dimple Rughoo et espère que les responsables de la police « pou tir bann leson de sa dram-la ek donn bann moyen ki bizin a ladsu pou travay ».

Par ailleurs, Ally Lazer dit noter que la drogue synthétique « pe fer ravaz, sirtou dan bann vilaz ». Aussi demande-t-il que des examens toxicologiques soient effectués sur des victimes décédées d’oedème pulmonaire. « Lerla nou pou trouve komien dimounn vre mem pe mor ek ladrog. » Profitant de l’occasion, il lance un appel aux parents pour « veiller les fréquentations » de leurs enfants. « Azordi pena zis kamarad, ena kamaron ki pe amenn zanfan ver ladrog. »