Parlant de l’affaire Betamax, le ministre de l’Agro-industrie et Attorney General Maneesh Gobin affirme être d’accord avec le député Ehsan Juman qui disait qu’il fallait acquérir un tanker pour diminuer le coût de l’importation de carburant. « Mais le tanker a été acheté par Betamax, selon les termes d’un contrat coulé dans le béton, comme le dit si bien le ministre Soodesh Callichurn », ajoute-t-il.

« Les gens doivent savoir maintenant dans quelles circonstances le contrat a été signé et résilié. C’est pourquoi le gouvernement a décidé de mettre sur pied une commission d’enquête autour de la signature de ce contrat. Les parlementaires du Ptr disent qu’il n’y a rien d’illégal dans ce contrat. Mais on doit se demander si c’est une offense criminelle ou pas », dit-il. Il  poursuit : « La question qui a surgi est la suivante : est-ce que ce contrat d’affrètement a enfreint les dispositions de la Public Procurement Act ? C’est là où que tout s’est joué. Mais qu’en est-il des circonstances de la signature du contrat ? »

« La question qu’on devrait se poser est de savoir si ce contrat était dans l’intérêt de la population. Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais le public a besoin de connaître les circonstances dans lesquelles ce contrat a été signé », reprend-il, avant de poursuivre : « Le député Arvin Boolell dit qu’il a été au Parlement pendant des années et qu’il peut dire que Nothing is permanent. Je respecte personnellement votre ancienneté (s’adressant à Arvin Boolell, Ndlr). Je respecte vos cheveux gris, et nous aussi, nous avons quelques cheveux gris sur nos têtes, mais la vérité finit toujours par sortir. Cette commission d’enquête doit siéger en public, car le public a besoin de savoir. Il y a quelqu’un qui est très silencieux en ce moment. Il s’agit de l’ancien ministre Rajesh Jeetah. Je souhaite que la commission d’enquête l’entende, et toute la vérité finira par sortir. »

Cette commission d’enquête, selon lui, « est suffisamment équipée, avec un arsenal légal pour convoquer les gens concernés ». « Les Terms of Reference de la commission d’enquête seront bientôt finalisées et le Judicial Officer sera nommé prochainement pour que les travaux de la commission d’enquête puissent démarrer. »