Cela fait deux ans depuis que les licenciés de Tara Knitwear et Rossana Textiles attendent leurs compensations. Las, quelques-uns ont tenté de manifester devant le parlement ce mercredi 26 mai, accompagnés du syndicaliste Fayzal Ally Beegun et de l’activiste Bruneau Laurette.

Toutefois, la police, dépêchée sur place, leur a interdit de se rassembler en raison des règles sanitaires, et leur a demandé d’évacuer les lieux.

« C’est déplorable. Le gouvernement utilise la Covid Act pour empêcher les citoyens de descendre dans la rue », a déploré l’activiste Laurette.

« Nous sommes venus afin que les droits de ces travailleurs soient respectés. Il faut savoir que 200 personnes n’ont pas pu trouver du travail depuis leur licenciement. C’est irresponsable de la part du gouvernement », s’est offusqué le syndicaliste Fayzal Ally Beegun.

L’usine Tara Knitwear a fermé ses portes à la mi-novembre 2019. Rossana Textiles a été mise en liquidation. Les licenciés de Rosana Textiles et de Tara Knitwear sont toujours dans l’incertitude au sujet de leur compensation.

« Soodesh Callichurn agit comme ministre du Commerce et ministre du Travail, c’est paradoxal! », a observé Bruneau Laurette. « Il ne peut s’occuper du portefeuille du travail et de celui du patronat en même temps ».