- Publicité -

Pravind Jugnauth : « Le recours à la force s’est fait selon le strict respect des procédures »

Dans sa réponse à la PNQ de ce mardi 26 avril, le Premier ministre a fait ressortir que le recours à la force et aux armes à feu par la police s’est fait dans le « strict respect des procédures opérationnelles en place et du cadre juridique » afin de protéger la population.

- Publicité -

Il a ainsi mentionné que des postes de police, des officiers et des véhicules ont été attaqués par des cocktails Molotov, des pierres et autres projectiles ainsi que certaines infrastructures publiques.

« 21 policiers et un pompier ont été gravement blessés lors de ces manifestations », a fait ressortir Pravind Jugnauth qui devait s’expliquer sur les raisons pour lesquelles le gouvernement n’a pas pris de mesures urgentes et immédiates pour répondre aux doléances de la population.

D’ailleurs, jusqu’à présent des « émeutiers » ont été arrêtés après les incidents de vendredi dernier.

Pour le PM, l’histoire de tous les pays du monde est jalonnée de hauts et de bas, ainsi que de moments de lutte et de tension, “délibérément engendrés par des experts en démolition anti-patriotique sans foi ni loi, prêts à faire des ravages et à déstabiliser le pays et la population”.

Pravind Jugnauth a par la suite ajouté que les nombreuses difficultés de la population, particulièrement les citoyens au bas de l’échelle, ne peuvent et ne doivent pas être exprimées par la violence, de quelque nature que ce soit.

« Au contraire, le dialogue avec tous les partenaires sociaux devrait être toujours primé », a fait comprendre le chef du gouvernement.

 

 

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour