Le Comprehensive Economic Cooperation and Partnership Agreement (CECPA), entre Maurice et l’Inde, est sur le point d’être finalisé. C’est ce qui ressort de l’entretien qu’a eu hier le leader de l’opposition, Arvin Boolell, avec la haute-commissaire de l’Inde à Maurice, Nandini Singla. Lors de visites protocolaires effectuées auprès des personnalités mauriciennes, dans le sillage de son affectation à Maurice pour les trois prochaines années, Nandini Singla a rencontré hier le leader de l’opposition à son bureau, à l’hôtel du gouvernement, pendant plus deux heures.

Les deux personnalités ont passé en revue les relations privilégiées entre nos deux pays qui dépassent les considérations politiques et les gouvernements qui sont au pouvoir en Inde ou à Maurice. Il a été question de l’aide technique accordée par l’Inde à Maurice dans différents domaines ainsi que la facilitation de la communication entre Maurice et Agalega, avec la construction d’une piste d’atterrissage et du nouveau quai dans l’île. Il a aussi été question de la géopolitique dans la région, avec la présence des grandes puissances, dont la Chine, dans l’océan Indien et la sécurité dans la région.

Au chapitre des relations économiques, ils ont abordé les négociations en vue de la conclusion d’un accord de coopération économique complète et de partenariat entre nos deux pays. Il ressort de cela que les négociations sont terminées. Le texte final doit maintenant être approuvé par les autorités des deux pays avant qu’une date soit fixée en vue de la signature de l’accord. Les deux personnalités ont également profité de l’occasion pour parler du traité de non libre imposition entre l’Inde et Maurice et de l’aide que peut apporter l’Inde pour aider le pays à sortir de la liste noire de la Commission européenne.