L’ambassadeur des États-Unis auprès de Maurice quitte le pays cette semaine, après avoir été affecté par l’administration du président américain sortant Donald Trump auprès de la Sierra Leone. Avant son départ, il a annoncé que l’ambassade américaine, qui se trouve actuellement à la Rogers House, disposera de nouveaux locaux. « En 2020, j’ai eu le plaisir d’annoncer l’achat d’un terrain pour la construction d’une nouvelle ambassade afin de fournir une plateforme sécurisée, durable et moderne pour l’avenir », a-t-il annoncé.

Dans un message diffusé à cette occasion, David Reimer a dit sa reconnaissance pour l’accueil chaleureux et l’hospitalité qu’il a reçus des Mauriciens et des Seychellois. « Ce fut un honneur de diriger l’équipe d’Américains, de Mauriciens et de Seychellois à l’ambassade des États-Unis, à Port-Louis, et je suis convaincu que l’important travail de protection des citoyens américains à l’étranger, la coopération continue en matière de sécurité, le développement des liens économiques et la promotion de la compréhension mutuelle par les échanges éducatifs se poursuivront », a-t-il affirmé.

Il a de même rappelé les relations historiques qui lient Maurice aux États-Unis, en rappelant que le premier consul américain, William McCarty, a été nommé par le président George Washington en 1794. Son travail principal était d’être au service et de défendre les droits des marins sur les baleiniers de la Nouvelle-Angleterre, qui s’arrêtaient à Port-Louis. « Bien que la mission de l’ambassade ait changé au fil des ans, nous sommes toujours là et nous sommes là pour le long terme », a-t-il dit.

Il ajoute : « Je tiens à remercier tous les représentants du gouvernement, des entreprises, de la société civile, des universités, des participants aux programmes d’échanges et des habitants de Maurice et des Seychelles qui ont contribué à renforcer les liens entre nos pays. Ce fut une expérience enrichissante pour ma femme, Simonetta Romagnolo, et moi et nous espérons revenir bientôt dans ces deux beaux pays. L’île Maurice et les Seychelles nous manqueront beaucoup. »

Durant son séjour à Maurice, David Reimer a été très actif dans divers domaines, notamment en ce qui concerne les relations économiques avec les États-Unis. De plus, un accord de libre-échange avec ce pays est envisagé, mais aussi au niveau de la coopération régionale, notamment concernant la sécurité dans la région de l’océan Indien. Plusieurs programmes de formation ont d’ailleurs été organisés avec l’Université de Maurice.