Le ministère de la Sécurité sociale a réuni la presse, ce jeudi 8 octobre, afin d’expliquer les nouvelles modalités concernant le versement de la pension aux Mauriciens bloqués à l’étranger.

Selon la loi, il est prévu que la pension de retraite ne soit plus payable à une personne ayant passé plus de six mois hors du pays.

A cause de la pandémie, des amendements ont été apportés au National Pensions (Claims and Payment) Regulations 1977 pour prolonger le moratoire de six mois jusqu’à la réouverture des frontières. Toutefois, le ministère a décidé d’étendre ce délai jusqu’au 31 janvier 2021.

Cependant, les Mauriciens « pou bizin retourn Moris o pli tar le 31 Zanvie 2021 », a nuancé la ministre Fazila Daureeawoo, qui s’exprimait face à la presse au siège du ministère de l’Intégration sociale à Port-Louis.

Elle devait soutenir que les Mauriciens bloqués à l’étranger depuis le 19 mars, date de la fermeture des frontières, continueront de bénéficier de leurs pensions jusqu’au 31 janvier.  Pour cela, le bénéficiaire devra envoyer un life certificate au ministère, à travers l’ambassade de Maurice.

Selon les informations du ministère, 2 200 Mauriciens à l’étranger sont concernés par cette mesure.