- Publicité -

Mauritius College : le manager suspendu après avoir écrit une lettre à la PSEA

Après avoir enseigné pendant plus de 20 ans au collège Mauritius, Benysingh Rajmun, le manager de l’établissement, a été suspendu avec effet immédiat. Selon la direction de l’établissement, Benysingh Rajmun se serait absenté du collège, le vendredi 19 août, de 8h45 à 13h15, « sans explication ». Raison réfutée par le principal concerné.

- Publicité -

Sollicité ce mardi 23 août, le manager pointe du doigt la direction et soutient qu’il est victime d’un « complot ». Il a déposé une « precautionary measure » au poste de police de sa localité, ce lundi 22 août.

« Hier un huissier de la cour est venu me remettre une lettre avec six points, notamment sur le fait que j’ai été absent vendredi, ce qui est totalement faux », nous affirme-t-il. C’est par cette même lettre qu’il a pris connaissance de sa suspension immédiate.

Avant d’être suspendu, il avait envoyé à la Private Secondary Education Authority (PSEA) une lettre pour dénoncer les divers problèmes au sein de l’établissement secondaire.

Parmi les plaintes faites à l’encontre de l’établissement curepipien, Benysingh Rajmun a souligné que son emploi ne figurerait sur aucun contrat. « There is no contract of employment between Mauritius College and myself as Manager of Mauritius College. I am hostage to this situation. It is worth mentioning that no contribution to CSG has been done to the knowledge of the Manager ».  

Il a également dénoncé la gestion financière du collège, ainsi que le manque de soutien de la direction. « During the protest of students at school, no Director ever came at school to see the situation and give a helping hand to solve it. It is reported that the presence of Mr Roy as Director in the School compound was the source of all problems mail from Section Leader. The Manager was left alone to settle the situation ». 

A travers sa correspondance, il espérait que la PSEA prenne des dispositions contre la direction du collège.

Pour rappel, depuis quelques années, le collège Mauritius se retrouve régulièrement au centre de polémiques suite à des différends qui opposent la direction, le personnel ainsi que les élèves, qui ont tenu une série de manifestations.

Au niveau de l’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE), on rappelle que la Private Secondary Education Authority (PSEA)  a le pouvoir de prendre des actions contre les collèges privés.

« PSEA ki pe atann pou pran kontrol lor gestion Mauritius College. Li enn sitiasion sagrinan pou bann zelev, parski pena stabilite », déplore le porte-paorle.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour