Un “bilateral agreement” avec Singapour pour l’activité postale des pays asiatiques à travers la voie maritime en attendant l’ouverture des frontières

Depuis la reprise des activités, le 15 mai dernier, la Mauritius Post a effectué plus de 1,2 million de distributions (courrier et colis) à travers l’île. En termes de “small packets” provenant de l’étranger, notamment des paquets commandés en ligne, la Mauritius Post a effectué plus de 50 000 livraisons. Il s’agit de colis qui étaient arrivés juste avant le “lockdown” et qui n’avaient pas été distribués, ainsi que d’autres arrivés depuis deux semaines sur les vols hebdomadaires d’Air Mauritius. Giandev Moteea, directeur général de la Mauritius Post, souligne par ailleurs que des négociations sont en cours avec les autorités étrangères pour faciliter l’envoi et la réception de colis internationaux en attendant l’ouverture des frontières. La voie maritime sera grandement exploitée.

Depuis le 15 mai, la poste s’organise pour assurer la continuité de ses services à la population. Le confinement ayant été décrété le 19 mars, mettant un coup d’arrêt aux activités de la Mauritius Post, la distribution de colis et de courrier s’est donc faite de manière progressive depuis la reprise. À ce jour, la poste a assuré la distribution de plus de 1,2 million de colis et de courrier. De plus, entre 10 000 et 12 000 “courriers inland” ont été traités en termes de courrier émanant des banques et d’autres services essentiels.
Les lettres recommandées ainsi que les lettres prioritaires sont également progressivement distribuées. Juste avant le “lockdown”, le Parcel Post Office était en possession de colis internationaux, qui n’ont donc pu être distribués, alors que certains étaient toujours bloqués à l’aéroport. Depuis la reprise des activités, la Mauritius Post s’affaire à livrer ces colis. Jusqu’à présent, 50 000 “small packets” provenant de l’e-Commerce, et notamment des achats effectués en ligne sur des sites étrangers, ont été livrés.

Le directeur général de la Mauritius Post indique au Mauricien que plusieurs négociations sont en cours afin de bénéficier des “adhoc flights” hebdomadaires pour l’envoi et la réception des colis internationaux. Dans un communiqué émis le 5 juin dernier, la Mauritius Post fait savoir qu’en raison de la fermeture des frontières, le traitement des colis internationaux ne sera pas le même. Cependant, la poste compte trouver des solutions alternatives pour continuer à assurer un service optimal à la population. « Mauritius Post is in contact with major International Airlines and Postal Operators to comprehensively explore alternate routes and transit facilities for dispatching and receiving such foreign postal items. As such delay may be caused in exchange of international mails to and from some countries. Mauritius Post wishes to inform its valued customers that foreign letters, parcels, EMS and MPX are being accepted while Mauritius Post is delivering such items as they arrive in the country », peut-on lire dans un communiqué émis il y a cinq jours. « Nous acceptons déjà les colis à envoyer et les gens commencent à en recevoir. Bien sûr, ce processus prendra plus de temps que d’habitude, car nous sommes dans une situation où les vols sont restreints et où il y a aussi des déviations », souligne Giandev Moteea.

La Mauritius Post compte aussi exploiter la voie maritime en attendant un retour à la normale. Un “bilateral agreement” avec Singapour est d’ailleurs déjà en cours à travers la voie maritime pour l’envoi et la réception de colis. Cette voie, explique encore le directeur général de la Mauritius post, pourrait être exploitée par d’autres pays asiatiques, comme la Chine, dont nous avons un nombre important de colis. « La voie maritime est toujours en opération. Il faudra trouver des alternatives pour continuer le service », affirme Giandev Moteea.