La lumière au bout du tunnel pour une cinquantaine d’anciens employés de Médine Milling Company Ltd (MMCL) qui sont dans l’attente de leur terrain. C’est le cas de le dire lorsqu’on a appris de sources fiables que deux cadres de MMCL et neuf ex-employés de cet établissement sucrier se rendront mardi 27 juillet sur un site s’étendant sur 25 arpents, à proximité du village de Xavier.

Rajeshnarain Gutteea, Project Operator Executive de la Mauritius Cane Industry Authority (MCIA) sera également présent ce jour-là, Cette visite du site permettra aux différentes parties de prendre connaissance de l’évolution des travaux qui sont en cours. Ils avaient démarré avant la première phase du confinement.

Pour rappel, en juillet 2020, une cinquantaine d’ex-employés avaient voté à main levée dans le village de Bambous pour une marche pacifique devant le quartier général de Médine à Port-Louis durant laquelle ils seraient accompagnés de leurs épouse et enfants. Cette démarche avait fait suite à une réunion qu’avait organisée Serge Jauffret, le négociateur de l’Union of Artisans and Allied Workers of Cane Industry. La raison : malgré la fermeture de l’usine sucrière de Médine, les ex-employés attendent toujours leurs lopins de terre. Car dans le Blueprint de 1997, il est stipulé que les ex-employés percevront chacun des indemnités et obtiendront un lopin de terre d’une superficie de 8 à 16 perches, dépendant de leur temps de service. Quelque 98 employés étaient concernés.

Éric Bauda, ex-employé de MMCL, qui est aux côtés de Serge Jauffret depuis le début pour revendiquer les droits des employés, accompagné de ses ex-collègues, s’est rendu à Xavier la semaine dernière pour faire un constat avant la rencontre de demain. « Des travaux sont en cours pour l’installation de tuyaux pour la fourniture d’eau, de drains et d’autres infrastructures. Nous sommes satisfaits de constater qu’il y a eu une volonté de la part de MMCL depuis le début de la deuxième phase du déconfinement. Nous souhaitons que les travaux prennent fin au plus vite pour que nous sachions au moins où se situe notre lopin de terre. Nous avons attendu trop longtemps. En attendant, un cadre et deux ex-employés sont morts et n’ont pas eu le temps de profiter de leur dur labeur. Zot inn fer bokou sakrifiss. Zot ti pass lanui dan moulin kan ti bizin, zot inn kit nou zot finn ale. » À noter que la demande pour la fermeture de cet établissement avait été soumise aux autorités compétentes en septembre 2018.

Selon une source, afin de respecter le protocole imposé par les autorités sanitaires, Médine Ltd et la MCIA Policy Planning Unit sont tombés d’accord et ont organisé la signature de contrats entre le 21 et le 26 juillet. Environ 150 bénéficiaires de VRS obtiendront leur titre de propriété prochainement. Certains avaient opté pour une portion de terrain à Bambous, d’autres à Chebel et Palma.