Le Deputy Prime Minister Steven Obeegadoo et le ministre Alan Ganoo ont effectué une “site visit” hier pour un constat de visu des travaux entrepris dans la région de Curepipe dans le cadre de la phase Curepipe/Quatre-Bornes du projet Metro Express. Entourés d’autres élus de la majorité au niveau des circonscriptions Nos 15, 16 et 17 et du maire de Curepipe, Hans Marguerite, ils ont inspecté les travaux de l’Elevated Structure ainsi que les poutres installées dans cette région couvrant trois intersections.

Le ministre du Transport et du Metro a affirmé que l’heure est à la finalisation des offres que le gouvernement fera aux propriétaires des terres donnant sur le tracé du métro dans cette région. Selon lui, deux problèmes en particulier surgissent dans le cadre de ce procédé, à savoir les empiétements des terres de l’État et l’acquisition des terrains privés. « Ena bann abitan malerezman finn rant dan rezerv later gouvernman e zot finn okip bann bout Stateland kot zot finn met bann striktir, bann miray ek bann ti teras. Ena osi bann Compulsory Land Acquisition. Toulede ena bann komite pe gete », a déclaré le ministre Ganoo.

Selon lui, les différents “stakeholders” du dossier métro mènent une campagne d’informations auprès des citadins de Curepipe. « Nou pe fer port a port. Nou pe amenn teknisien diferan minister pou verifie si tou pe pas bien », a-t-il ajouté. Au sujet des Compulsory Acquisitions, Alan Ganoo laisse entendre que toutes les offres ont été faites sur une base individuelle et en passant à travers un Evaluation Office. Il ajoute que s’il n’y a pas d’accord sur le montant, il reviendra à un Board of Assessment de trancher sur la question. Mais dans de tels cas de figure, dit-il, un Interim Payment sera avancé en attendant que la somme totale soit finalisée.

Selon Metro Express Ltd, les procédures nécessaires, conformément à la loi, ont été engagées par les autorités pour résoudre le problème de ces empiétements afin que les terres concernées puissent être mises à disposition des constructeurs indiens de Larsen & Toubro. Une équipe de multi-parties prenantes, comprenant les différentes autorités concernées, notamment les représentants du ministère, de la municipalité et de MEL, assure actuellement la liaison avec ceux qui ont précédemment empiété. « Il existe une équipe dédiée, composée de toutes les parties prenantes concernées, qui sont pleinement engagées pour garantir que toutes les acquisitions de terres et les cas d’empiétement soient traités de la manière la plus appropriée », affirme-t-on du côté des responsables du dossier.

En ce qui concerne le calendrier des travaux, Alan Ganoo affirme que la partie Rose-Hill/Quatre-Bornes sera bouclée en avril 2021 alors que Quatre-Bornes/Curepipe « pou le moman pa kapav dir exakteman kan ». Le Monitoring Committe, comprenant le DPM Obeegadoo, Alan Ganoo et Nando Bodha, fait le suivi chaque semaine. Pour sa part, le No 2 du gouvernement a déclaré que « malgre grav sitiasion ekonomik ki Kovid-19 finn plas nou, gouvernman pe tenir parol ek pe ratrap retar an seki konsern amenn metro ziska Kirpip ».