L’enthousiasme de Primerose Obeegadoo est constant, toujours cette même énergie pour continuer le concours Miss Mauritius. Au Hennessy Park Hotel hier, l’ambiance était à son apogée pour célébrer les 50 ans du concours Miss Mauritius National Pageant. La voix très “bluesy” de Toto Lebrasse et sa troupe de danseuses ont mis chacun dans le mood de la fête, le tout dans la sobriété. L’occasion étant de revoir certaines Miss couronnées, dont celle de 1971, Anne Marie Yip Tong, classée 8e au prestigieux concours Miss Monde, dont le visage et le corps svelte, à 69 ans, font pâlir d’envie les jeunes mannequins. Anne Marie a eu la chance de se faire photographier en compagnie d’un des James Bond les plus côtés de cette époque, l’illustre Roger Moore.

La célébration des 50 ans du concours Miss Mauritius National Pageant hier a été marquée notamment par la présence de sir Anerood Jugnauth et de Lady Sarojini Jugnauth. Parmi les Miss élues, neuf ont marqué leur présence à cette soirée Marie Anne Yip Tong (1971), Carole Mackay (1980), Anita Ramgutty (1989), Dhandevy Jeetun Hurkoo (1990), Michaella L’Hortalle (1999), Karen Alexandre (2001), Magalie Antoo (2004), Bessika Bucktawar (2017) et Urvashi Gooriah (2019).

C’est avec moult détails que Vanessa Obeegadoo a brossé le parcours de Primerose Obeegadoo, cheville ouvrière du concours Miss Mauritius. Tout prend forme en 1969, lorsque cette dernière passe devant une école de fashion et décide de suivre un cours de “fashion and modelling” à Londres. Elle découvre, regardant la BBC, le prestigieux concours Miss World et décide, une fois à Maurice, d’envoyer une représentante mauricienne au concours. Un premier concours organisé au collège Trinity, dont elle est co-directrice, et avec son époux Claude, Primerose formera les garçons et les filles, en fin de cours, en démarche, maintien et l’art de se présenter à une interview.

Lors de la finale de ce concours, au collège Trinity, étaient présents Lady Ringadoo, Jacques Château, Michel Cervello, directeur de l’agence Publico, et ce dernier lui annonce alors que la compagnie de la savonnette Eve veut organiser un concours de beauté et propose à Primerose Obeegadoo de se joindre à lui. De là, la cheville ouvrière du concours Miss Mauritius propose son idée d’envoyer la gagnante au concours de Miss World 1970.
Primerose Obeegadoo contacte l’organisation, à Londres, et obtient la franchise pour Maurice. Françoise Muller sera la première à représenter Maurice au concours Miss World. En 1971, Marie-Anne Yip Tong se classera 8e au concours Miss World. Pour ce concours, Primerose Obeegadoo avait dessiné la première robe nationale de Maurice, qui a inspiré, par la suite, les designers pour la traditionnelle robe de séga.

En 1972, Marie Ange Bestel est la première Miss Mauritius élue et qui ira aussi représenter Maurice au concours Miss Monde. En 1975, le Premier ministre d’alors, sir Seewoosagur Ramgoolam, donne à Primerose Obeegadoo la franchise du concours Miss Univers, basé à New York. Michel Cervelo demandera alors à Primerose de prendre la tête du concours et, dès lors, le premier comité Miss Mauritius a été créé.

Patrick Fanchette, qui a accompagné l’équipe du comité du concours Miss Mauritius depuis 1986, parle avant tout de « l’enthousiasme » de Primerose Obeegadoo, de sa « détermination » et de sa « passion à défendre jusqu’au bout ce concours ». Vanessa Obeegadoo, elle, parlera « de force mentale » et « d’une énergie à toute épreuve ». Pour Anita Ramgutty, sacrée en 1989, son année de Miss a été à la fois basée sur des rencontres avec les autres, mais plus « centrée sur un développement intérieur ». Elle ajoute : « Mme Obeegadoo nous a toujours parlé de valoriser notre beauté intérieure et cela a beaucoup contribué à être la femme que je suis aujourd’hui. »

Magali Antoo, couronnée en 2004 et qui continue d’apporter son expertise à d’autres concurrentes du concours, parle des rencontres et des obstacles… Elle parlera aussi, avec beaucoup d’émotions, d’avoir eu l’insigne honneur de remettre l’année suivante le titre de Miss Mauritius à sa sœur Isabelle. Le comité organisateur Miss Mauritius a aussi tenu à remercier feu Jean Delaitre, premier président du comité, feu Michel Cervelo, co-fondateur de l’organisation, Shiv Panray, Netcom Oxenham, le Dr Serge Maurice et Joe Lesjongard.