Haniff Peerun, président du Mauritius Labour Congress, encourage les Mauriciens à se faire vacciner. Il rappelle toutefois qu’il ne faut pas politiser la campagne de vaccination tout en demandant aux  Mauriciens d’accomplir leur devoir. Car, estime-t-il, la vaccination permettra l’immunité collective et l’ouverture des frontières. Il a déploré le manque de communication entre le PRB, les syndicats et le ministre de la Fonction publique. Selon lui, à ce jour, il n’y a eu aucune déclaration quant à la date de la publication du rapport. Il s’est dit outré du courrier émanant du Pay Research Bureau datant du 20 janvier, où il est dit que c’est au MLC de « finaliser le “job evaluation scheme” entre les travailleurs au bas de l’échelle et les hauts fonctionnaires. »

Pour le président du MLC, malgré leurs doléances et une lettre envoyée au PRB, ils sont toujours à la case départ. « Gouvernman inn donn enn interim allowance PRB, nou finn konstate ke Rs 1 000 avans li pa form parti bonus integral. Bonus li kont lor saler de baz. Bann personn kinn al ala retret pa finn kontabiliz Rs 1 000 dan zot lump sum pansion  mansiel ki zonn gagne. Se enn mank a gagne. Nou fer apel o gouvernman, servis sivil pou ki dan rapor PRB sa lane la, pey areraz tou sa personn ala retret. Gouvernman pou kontabiliz PRB en janvier 2021. »

Il lance un appel au gouvernement et au ministre de la Fonction publique pour que les retraités puissent  toucher les arrérages lors de la publication du PRB.  Et de rappeler qu’avec la COVID-19, le gouvernement a retiré certains droits aux travailleurs dans la fonction publique, notamment au niveau du remboursement des congés de maladie. Il demande au ministre de la Fonction publique d’intervenir pour qu’il y ait de négociations engageant toutes les fédérations. Car dit-il : « Pa kapav pick and choose pou negosie. Car tous sont indistinctement concernés par le rapport du PRB. »

« Li inkietan, se travay PRB determinn saler »

Dans un autre ordre d’idées, Haniff Peerun a souligné qu’en 2016, le ministre du Travail avait fait une déclaration pour dire qu’il y aurait un autre rapport en dehors du NRB. Et qu’à la veille de la publication du NRB, rien n’a été fait. Selon le président du MLC, il y a des indications qui disent que le rapport paraîtra en mars de cette année, mais le directeur du PRB n’a pas encore communiqué dessus. Selon Haniff Peerun pas plus tard qu’hier, la MLC a accusé réception d’un courrier émanant du Pay Research Bureau datant du 20 janvier où il est dit que c’est au MLC de finaliser le job evaluation scheme. « On nous demande de prendre en considération la lettre en nous précisant qu’un secrétaire permanent touche Rs 114 000. On nous demande aussi de proposer un “salary scale” pour le rapport du PRB. C’est inquiétant, car c’est au PRB de déterminer les salaires. Eski li pou aksepte propozision ki nou pou donn li avan le 5 fevrie. On nous demande aussi de prendre en considération les contraintes économiques et financières et la COVID-19. PRB pe travay dapre ekonomi pei, dapre kontrent li ena.»

L’autre volet de la conférence portait sur la campagne de vaccination. Haniff Peerun a salué le gouvernement et la coopération de tous les Mauriciens pour garder le pays “COVID safe”. Tout en insistant qu’il ne faut pas « politiser la campagne de vaccination », il a fait un appel à tous les Mauriciens de coopérer. Il encourage tout un chacun à avoir recours à la vaccination pour combattre cette pandémie. Il demande aussi au ministre de la Santé  de donner une note d’attestation et un certificat à tous ceux qui se sont fait vacciner. « La vaccination permettra d’ouvrir les  frontières. » Il a fait aussi appel au ministre de la Santé pour venir avec un carnet de santé pour chaque Mauricien.

Jeewoth Bholanat, secrétaire du MLC et de la Nursing Union, a abondé dans le même sens  en remerciant le gouvernement de l’Inde pour son don de vaccin. « Tou vaksin ena efe seconder. Nou dimann gouvernman ki dimoun inn vaksine ki anpess zot al travay pou zot kapav rekipere dan de zour. Ena sertin kategori pa pu vaksine pou bann rezon medikal, bann zanfan, fam ansint epou koz alerzi. Gouvernman inn met enn selil debout pou konsey dimoun pou fer vaksin. Mon message est : If we do not have the vaccine it would be a disaster. Naow that you have got it, do it for your country be vaccinated. »