- Publicité -

Moka : La Turbine fête ses cinq ans

– ENL contribue à l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs

- Publicité -

La Turbine a réuni ses partenaires à Moka pour célébrer ses cinq ans d’opération et d’accompagnement de start-up et de porteurs de projets. C’était l’occasion de découvrir l’impact positif de cet incubateur – développé par le groupe ENL – sur l’écosystème économique mauricien ainsi que les réalisations de ces start-up.
Dans le même souffle, il a annoncé deux partenariats stratégiques, en accueillant d’abord Seed Capital, une structure d’investissement pour financer les start-up incubées et accélérées. Ces start-up auront désormais accès à un service de soutien pour le secrétariat et les questions juridiques grâce à un partenariat avec ENS Africa et Asterism. L’incubateur a également procédé au renouvellement de son partenariat avec la MCB et au lancement du programme Scale Up.

À cette occasion, Diane Maigrot, directrice générale de La Turbine, a expliqué : « être entrepreneur c’est être résilient, audacieux, persévérant et courageux. Je félicite tous les entrepreneurs qui osent faire le pas, je félicite ceux qui ont le courage de se relever après un échec et ceux qui donnent tout pour y arriver. Nous nous devons en tant qu’incubateur d’avoir les mêmes qualités qu’un entrepreneur, c’est pour cela que nous devons continuer et être résilient, audacieux, courageux et persévérant. »

Hector Espitalier-Noël, Chief Executive Officer (CEO) du groupe ENL, a souligné qu’en créant La Turbine, le groupe contribue à l’émergence d’une nouvelle génération d’entrepreneurs mauriciens : « formée, connectée et désireuse d’explorer de nouvelles idées, de nouveaux domaines d’expertises, de nouveaux marchés ».

La Turbine est un incubateur d’entreprises à but non lucratif et un accélérateur de start-up créé en 2016 afin de soutenir les entrepreneurs et d’accélérer le développement d’entreprises à fort potentiel. Sa vision est que Maurice devienne un centre d’innovation et de création de start-up dynamique et internationalement reconnue. L’incubateur a pour mission de créer un environnement propice à l’innovation pour les individus, équipes et entreprises. Il offre aux start-up incubées un espace de travail dans le co-working géré par Oficea, un accompagnement dédié avec un coach, de la visibilité, un accès au réseau, des ateliers de travail pour apporter à l’entrepreneur des notions importantes sur la gestion d’une entreprise et un budget de Rs 45 000 à dépenser pour des services spécifiques.

Depuis 2016, La Turbine a reçu et examiné 1 000 idées entrepreneuriales, accueilli 150 participants à ses programmes de pré-incubation et 32 start-up ont été incubées. Sept start-up accélérées ont reçu Rs 1 million d’investissement chacune. À l’heure actuelle, neuf start-up de La Turbine génèrent des revenus de Rs 13,5 millions, et une start-up a même levé Rs 40 millions d’investissement. Ces neuf entreprises sont : Fundkiss (plateforme de peer-to-peer lending), Gemstone Learning (éducation et formation), KonekTwa (plateforme pour l’influencer marketing), LeanSearch (Search Engine Optimisation), Partyapp (plateforme digitale événementielle), Ikes (manufacturing), Mettennkoste (plateforme de crowdfunding), Katapult (EdTech) et Meraki Atr Tribe (plateforme digitale pour les artistes).

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour