Photo illustration

Rapport du PNUD: « La perturbation des activités économiques à cause du Lockdown aurait eu un impact important sur la production et l’emploi »

L’impact de la Covid-19 sur l’économie mauricienne est conséquent, comme en atteste un rapport de Business Mauritius et de Statistics Mauritius de décembre dernier, et selon lequel, sur environ 2 700 entreprises, 22% de celles engagées dans le secteur formel ont au moins laissé partir un employé depuis l’apparition du virus. Un impact sur les entreprises que confirment par ailleurs les statistiques du ministère du Travail. Selon celles-ci, environ 10 000 employés ont perdu leur emploi en raison de la fermeture de leur entreprise ou de la réduction des effectifs.

Ces chiffres ont été dévoilés par le ministre des Activités économiques, Sunil Bholah, en réponse à une interpellation du député de l’opposition Michael Sik Yuen . « Selon les chiffres du ministère du Travail, 40 PME ont fermé leurs portes », a-t-il dit. Face à une telle situation, il avance que SME Mauritius entreprend une évaluation complète des répercussions causées par le virus sur les PME. Et d’ajouter que des stratégies additionnelles et des mesures de soutien seront élaborées pour « remonter les PME ».

Sunil Bholah soutient qu’environ 14 600 PME, employant quelque 9 300 employés, se sont partagées une enveloppe de Rs 3,9 milliards du Wage Assistance Scheme entre mars 2020 et mars 2021. Dans son plan de soutien aux PME, la Banque de Développement a également élaboré des plans, lesquels ont bénéficié à 1 638 PME. Le montant total octroyé à ces dernières s’élève à Rs 807 millions pour la même période.

D’autre part, SME Mauritius a également mis en place des plans de soutien, cinq au total, aux PME. « À ce jour, 570 PME, employant environ 3 500 entrepreneurs, dont le chiffre d’affaires commun s’élève à Rs 2,5 milliards, ont bénéficié de dons financiers à hauteur de Rs 28 millions », soutient le ministre. Et d’ajouter que d’autres mesures seront annoncées à l’intention des PME dans le prochain budget.

Citant un rapport du Programme des Nations Unies pour le Développement, publié en octobre 2020 et portant sur l’impact économique de la Covid-19 à Maurice, le ministre rappelle que l’emploi dans le secteur informel a été plus affecté que celui du secteur formel. « Le rapport souligne que la perturbation des activités économiques à cause du Lockdown aurait eu un impact important sur la production et l’emploi. On avait prévu que pour la période de fin décembre 2020, près de 55 000 emplois à travers l’économie allaient être à risque », soutient-il. Selon lui, les mesures mises en place par le gouvernement pour assurer la reprise économique du pays « ont permis d’éviter une telle situation ».

Par ailleurs, 1 500 entrepreneurs ont bénéficié du programme de développement de capacité pour pouvoir améliorer leurs connaissances et de nouvelles compétences. Sunil Bholah avance qu’environ 175 000 PME sont « actives » et opèrent dans différents secteurs de l’économie, de l’alimentation aux développeurs de logiciels en passant par les entreprises tournées vers l’exportation. Les chiffres de Statistics Mauritius indiquent ainsi que les micros et PME contribuent à près de 50% de l’emploi total.

Le nombre de PME dans le secteur formel s’élève à 138 553. De ce nombre, 81% sont des micro-entreprises 18% des petites entreprises et 1% de moyennes entreprises. Mais en l’absence de l’obligation de se faire enregistrer auprès de la SME Registration Unit, seule une entreprise sur cinq (21%) s’est fait connaître auprès de cette institution. À noter que de mars 2020 à mars 2021, 4 300 PME se sont enregistrées auprès de cet organisme.