Vassen Kauppaymuthoo, océanographe et Ingénieur en Environnement à Maurice

L’océanographe Vassen Kauppaymuthoo est catégorique : “C’est définitivement dû à la toxicité de l’eau », affirme-t-il par rapport à la dizaine de globicéphales retrouvés morts ce matin à Grand-Sables.

« Ils ont sûrement avalé des produits toxiques déversés par le Wakashio (vraquier échoué sur les récifs de Pointe d’Esny). Ils sont la preuve que les animaux marins en sont grandement affectés”, ajoute-t-il.

Pour l’océanographe, ce genre d’évènements pourrait se répéter dans les semaines et mois à venir. “Ce n’est malheureusement que le début. Les produits toxiques qui ont souillé la mer sont un poison très puissant. Il risque d’y avoir plusieurs effets à long terme pour toute la biodiversité marine.”

Suite à cet évènement, l’océanographe confie s’inquiéter pour la santé des habitants de toute cette côte, de même que des volontaires qui ont respiré l’air intoxiqué et qui ont été en contact avec l’huile lourde.

“Cela démontre que les mammifères sont sévèrement touchés. En tant que mammifères nous-mêmes, il va nous falloir être prudents. Il faut faire un suivi rapproché”, plaide-t-il.