Photo illustration

La mort d’une trentaine de chiens à Mesnil a fait l’objet de questions lors du Prime Minister’s Question Time ce mardi 4 novembre.

Cette affaire a été rapportée par les habitants de la localité le mois dernier. Des battues ont été organisées par les propriétaires ayant perdu leurs chiens pour collecter des preuves afin de pouvoir mettre la main sur l’auteur de ces actes.

Pravind Jugnauth a informé l’Assemblée nationale que quatre personnes ont été interrogées jusqu’ici. Des échantillons ont été envoyés au Forensic Science Laboratory (FSC) pour des examens approfondis. Selon le premier rapport de nécropsie, il pourrait s’agir d’un cas d’empoisonnement, a affirmé le Premier ministre.

Suite à cette affaire, la police a renforcé sa vigilance dans la région, et il faudra s’attendre à plus de patrouilles. Les caméras de surveillance seront également utilisées pour traquer tout comportement suspect.