Depuis le naufrage de MV Wakashio à Pointe-d’Esny, Maurice a obtenu l’assistance de 48 experts environnementaux et en marée noire du Japon, de France, de l’Inde et du Royaume-Uni. Ces experts comprennent aussi ceux des Nations Unies et six de l’Université de Maurice et de Labolink Ltd. Outre ces experts en matière environnementale et en marée noire, trois experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) assistent les impacts directs et indirects sur la santé des habitants des endroits affectés.

Par ailleurs, les “booms”, qui étaient déployés au Blue Bay Marine Park ont été retirés par la Garde Côte nationale la semaine dernière et ceux entourant l’île aux Aigrettes ont été enlevés vendredi. Toutefois, les “booms” près du lieu du naufrage sont toujours sur place. Au niveau du nettoyage des places publiques, cinq ont été nettoyées, de même que la plage de l’île aux Fouquets et celle de Pointe-d’Esny. La qualité de l’eau a aussi été surveillée. S’agissant des déchets de l’huile lourde, 1 282 tonnes métriques ont été collectées et 1 116 tonnes métriques de débris et de déchets solides contaminés ont été envoyées à La Chaumière. De plus, des mesures socio-économiques à être adoptées par le ministère de l’Égalité des Genres suite à la marée noire sont en discussion avec le ministère de l’Intégration sociale, l’Université de Maurice et le Programme des Nations Unies pour le Développement.