Les membres de GREA Mauritius ont organisé un rassemblement symbolique ce dimanche 25 juillet, un an après le naufrage du MV Wakashio, pour attirer l’attention du gouvernement sur la mauvaise gestion de ce désastre écologique.

« Nou pe dir non a enn lot episod Wakashio », a soutenu un membre présent.

Une marche symbolique s’est tenue à Mahébourg Waterfront pour marquer cette journée, suivie d’une manifestation sur la mer.

Pour rappel, le navire avait fait naufrage au large de Pointe-d’Esny le 25 juillet 2020. Ce bulk carrier en provenance de Singapour, transportait 3 800 tonnes d’huile lourde.

Douze jours plus tard, c’est environ 1 000 tonnes de fioul qui se sont déversées dans le lagon. Une catastrophe environnementale qui a touché de plein fouet les habitants, les opérateurs et la biodiversité dans la région du sud-est, causant au passage l’arrêt des activités des pêcheurs et des opérateurs des activités nautiques. Laissant derrière lui des images d’une nappe de pétrole sur les plages.

« Pou nou se enn ekosid. Enn-an apre koumadir tou dimoun inn fini blie Wakashio », lance Sunil Dowarkasing. Ils réclament une transparence totale sur l’enquête entourant ce naufrage et les éclaircissements sur les dons reçus des organismes internationales. « Li pou nou komba sa »,a-t-il ajouté.