Photo illustration

Un nouveau protocole établi par le département de Livestock and Veterinary du ministère de l’Agro-Industrie devra être respecté s’agissant du mouvement des chèvres et de moutons de Rodrigues vers Maurice. L’objectif : assurer que les commerçants rodriguais et mauriciens ne soient pas pénalisés tout en assurant la santé de ces animaux.

C’est ce qui ressort de la réunion du Cabinet ministériel, tenue ce vendredi.

Parmi les mesures du protocole, les chèvres et les moutons de Rodrigues seront uniquement égorgés à la Mauritius Meat Authority et les conditions de santé des animaux devront strictement être suivies. Un communiqué sera bientôt émis par le ministère concerné.