Photo illustration

Avec la situation se compliquant davantage dans plusieurs coins du monde, avec la nouvelle vague 2021 de la pandémie de Coronavirus et la nouvelle variante du virus, qui serait bien plus contagieuse, les autorités sanitaires de Maurice auront recours à des tests approfondis sur les cas détectés durant ces dernières heures. Les échantillons des tests PCR prélevés sur les derniers cas positifs détectés à l’aéroport SSR, dont les quatre enregistrés hier, seraient en train d’être préparés pour être envoyés à des laboratoires étrangers.

Ces tests approfondis requièrent une technologie avancée, fait-on comprendre dans les milieux du ministère de la Santé. Mais on rassure que, pour l’heure, le protocole établi à l’arrivée des passagers à Maurice, dont la mise en quarantaine, constitue une protection contre toute potentielle propagation du virus aussi bien que cette nouvelle variante. « Les décisions prises jusqu’ici donnent raison à Maurice. L’imposition de la quarantaine protège automatiquement la population mauricienne, variante ou pas. Le protocole en place protège le pays plus que jamais. D’ailleurs, Maurice fait partie des premiers pays du monde à fermer ses frontières au Royaume-Uni et à l’Afrique du Sud », laisse entendre un responsable du monitoring de la COVID-19 au niveau des autorités.

Durant ces dernières 24 heures, quatre nouveaux cas positifs importés de la COVID-19 ont été enregistrés à Maurice. Il s’agit de deux femmes et de deux hommes, âgés entre 23 et 37 ans, qui sont arrivés de Dubayy. Ils sont actuellement admis dans un centre de traitement du ministère, dédié à la COVID-19, et présentent tous un état de santé stable. Maurice compte à ce jour 531 cas de la COVID-19, avec dix décès jusqu’ici. Le nombre de cas actifs est de huit et 513 personnes ont été guéries de la maladie. L’on dénombre aussi 886 personnes qui sont actuellement en quarantaine. Le ministère de la Santé recommande au public de respecter les mesures barrières, soit de porter en permanence et correctement un masque dans les lieux publics et de se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon, ou en utilisant un gel hydro-alcoolique.