Oacl Luxe Boulevard Duty Free Shop, engagée dans la vente de produits de luxe faits main, connaît les effets de la crise financière liée à la pandémie de COVID-19.

Cette boutique hors taxe, qui a vu le jour 13 ans de cela, est dirigée par Shami Sewoke depuis 2007. « Nous avons constaté une baisse du pouvoir d’achat depuis 2014. La qualité de touriste a également changé », dit-il.

Oacl Luxe Boulevard est situé dans le centre commercial Sunsheel, à Curepipe. « Nous commercialisons des produits haut de gamme comme des bijoux, des tapis de soie et des châles », explique le directeur. L’entreprise avait, avant 2014, une clientèle européenne, russe et chinoise. L’arrêt des vols d’Air Mauritius vers la Russie et la Chine a impacté négativement sur les ventes de l’entreprise.

Toutefois, le directeur a retrouvé les ressources pour maintenir la progression. En revanche, l’avènement de la COVID-19 a mis un frein à ce développement. L’effet néfaste s’est, dans un premier temps, fait sentir par une diminution sensible de la clientèle.

« La fermeture des frontières a été un véritable coup de massue pour notre magasin », affirme le directeur Shami Sewoke. Les importations ont été temporairement stoppées. Shami Sewoke souligne qu’étant tributaire du tourisme, son entreprise a été impactée à 100% par la pandémie de COVID-19. Toutefois, une nouvelle politique a été adoptée pour garder la tête hors de l’eau.

En effet, la boutique hors taxe Oacl Luxe Boulevard a depuis ouvert ses portes à une clientèle 100% mauricienne le 25 novembre dernier, et ce en présence du Premier ministre suppléant et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo.

Il faut dire que la nouvelle mesure gouvernementale visant à mettre les produits de luxe à la portée de la clientèle locale « a simplifié » cette transition, dit-il. Aussi les prix de vente pratiqués par le magasin curepipien de Shami Sewoke ont été revus à la baisse, n’hésitant pas à se tourner vers la liquidation, s’il le faut.