Photo d'illustration

Après Mayotte, Maurice a accueilli pour la première fois, lundi, l’A220-300 d’Air Austral. L’appareil a effectué son premier atterrissage sur la piste du Sir Seewoosagur International Airport à 11h03. Comme le veut la tradition, les pompiers de l’aéroport ont tenu à lui rendre un accueil spécifique. L’appareil a ainsi reçu le traditionnel “watersalute”.

Air Austral poursuit ainsi la mise en service de ses nouveaux appareils destinés à la desserte de l’océan Indien. À terme, ils desserviront Maurice, Mayotte, Madagascar, les Seychelles, les Comores, l’Afrique du Sud et l’Inde.

Avec ce nouveau développement, Air Austral précise ses ambitions dans la région le temps que les autorités mauriciennes ne décident du sort qui sera réservé à la compagnie aérienne nationale, Air Mauritius, placée sous administration volontaire depuis le 22 avril 2020.

Présentant les nouveaux venus dans sa flotte, Air Austral souligne que les trois Airbus A220-300 d’Air Austral ont rejoint leur base de rattachement à l’aéroport Roland-Garros, à La Réunion. Plus écologiques, plus économes en carburant et plus confortables, ces appareils sont destinés à rayonner dans l’océan Indien où ils desserviront toutes les destinations régionales d’Air Austral, en remplacement de la flotte moyen-courrier actuelle (deux Boeing 737-800NG et un ATR72-500). Le troisième appareil les rejoindra très prochainement.

Équipé en bi-classe (12 Confort, 120 Loisirs), l’Airbus A220-300 offrira une meilleure expérience de vol avec une cabine moins bruyante, plus spacieuse, plus lumineuse ainsi qu’une interface de divertissement individuelle pour chaque passager. Sa consommation de carburant et ses émissions de CO2 sont réduites de 25% par rapport aux avions de génération précédente. Son empreinte sonore est divisée par deux.