« Lavi lakot dan problem », a observé le leader de l’opposition Arvin Boolell. Les répercussions de la fuite d’huile dans les lagons du Sud-Est seront visibles sur des années, a-t-il estimé lors d’une rencontre avec les pêcheurs de Bambous Virieux, hier, jeudi 6 août.

Ce que le leader de l’opposition considère comme une « urgence maritime » affectera les Beach Hawkers, les plaisanciers et les pêcheurs. Arvin Boolell a exhorté les pêcheurs et habitants de la localité à « koz ek enn sel lavwa » face à ce « désastre ».

Arvin Boolell a indiqué que le sujet sera abordé au parlement mardi prochain.

Depuis hier, une brèche a été relevée sur le Wakashio, navire échoué sur les récifs de Pointe d’Esny depuis le 25 juillet. De l’huile se déverse dans le lagon causant une marée noire qui s’étend davantage.