Son chef rétrogradé de chef inspecteur à inspecteur

Le nouveau commissaire de police avait laissé planer des doutes sur sa volonté de mettre de l’ordre aux Casernes centrales, avec l’arrestation musclée d’une internaute la semaine dernière. Cette semaine, il vient de frapper un grand coup en démantelant la Special Anti Robbery Squad (SRAS) et en rétrogradant son chef au grade d’inspecteur.

Créée en 2017 par Mario Nobin, la SARS est rapidement devenue une police au sein de la police. Les plus de 170 membres que comportait cette force spéciale étaient surtout de jeunes recrues qui ne répondaient qu’à leur chef, un inspecteur très proche du commissaire. Les méthodes de travail du SARS, dont les membres bénéficiaient de privilèges en matière d’équipements, de voitures et de « rewards », étaient de plus en plus contestées par les autres policiers. Mais, protégés par le précédent commissaire, les membres de la SARS se comportaient comme une milice et avaient des manières de faire qui ont été souvent dénoncées. Plus de cinquante plaintes avaient été logées contre eux à l’Independent Police Complaint Commission et il y avait parmi ses membres des officiers qui avaient été convoqués par la Commission d’enquête sur la drogue. On disait même que certains membres  avaient un comportement qui n’avait rien à envier aux voyous qu’ils étaient censés pourchasser.

Malgré ces dénonciations, personne aux Casernes centrales n’osait toucher aux hommes du commissaire. Le chef de la brigade était un des « blue eyed boys » de l’ex-commissaire qui avait bénéficié de plusieurs voyages à l’étranger et de l’utilisation personnelle d’une Toyota Rav 4 immatriculée en 2018. En février de cette année, il avait été nommé chef inspecteur en passant sur la tête de dizaines de collègues attendant une promotion depuis des années. Mais le responsable de la brigade n’aura joui de son titre que pendant quelques mois, puisque le nouveau commissaire de police vient de le rétrograder au grade d’inspecteur et de le muter dans un poste de police du Nord de l’île. Les autres membres de l’ex-SARS ont été redéployés dans les différents postes de police de l’île.
Dans la vague de transferts en cours aux Casernes centrales depuis jeudi, il faut aussi noter la mutation de l’ex-responsable de l’Emergency Response Unit, un autre proche de l’ex-commissaire de police, de Vacoas à la division sud de la police.