Alors que l’on attend le versement des Rs 5,7 milliards, étape annoncée pour ce jour par le ministre du Commerce, Soodesh Callichurn, à l’Assemblée nationale, les indications à hier soir étaient que la State Trading Corporation serait en quête d’un sursis de sept jours. C’est ce qu’a appris Le Mauricien de sources autorisées.

Les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien confirment l’existence d’une communication à l’attention de Betamax précisant que « the STC will honour its obligations ». Toutefois, la STC ajoute dans la conjoncture que  « we seek your Indulgence in agreeing to an extension of time to the 30th of June. This will enable us to finalise the modalities between STC and the Ministry of Finance… ». On laisse entendre que la compagnie de Vikram Bhujun insiste sur un décaissement de cette somme qui est due à Betamax « le plus tôt possible ». La compagnie aurait, selon les informations recueillies, consenti à cette demande de quelques jours de plus sollicitée par à la STC.

À l’Hotel du gouvernement, l’on affirme que le mécanisme de ce remboursement est en passe d’être finalisé, avec notamment la circulation d’une ébauche de Supplementary Appropriation (2020-21) à l’Assemblée nationale pour un montant de Rs 23,6 milliards. Le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, devrait donner davantage de précisions sur ce décaissement des fonds publics de presque Rs 4 milliards pour financer ces dommages de Betamax.

Tout délai dans l’exécution de ce transfert d’argent, soit dépassant le délai accordé par Betamax depuis la semaine dernière, est sanctionné de coûts additionnels sous forme d’intérêt allant jusqu’à Rs 400 000 par jour, dont presque Rs 3 millions pour ces sept jours supplémentaires.

Affaire à suivre…