« Pa tous nou bonis. Minis Finans fer atansion », a scandé le porte-parole syndical des travailleurs de la fonction publique, Rashid Imrith, ce mercredi dans les rues de la capitale.

Les fonctionnaires se sont réunis devant le bâtiment Emmanuel Anquetil pour tenir un rassemblement « warming-up ». L’objectif : exprimer leur désaccord face aux prises de décision du gouvernement à leur égard.

« Les employeurs penchent pour un non-paiement du boni de fin d’année et toutes les indications démontrent que le ministre des Finances, Renganaden Padayachy, cédera », a déploré Rashid Imrith, qui est d’avis que le Budget 2020/2021 « pe fer destriksion sekter piblik ».  

Selon lui, le ministre des Finances, « n’a pas le droit d’apporter des amendements aux conditions de travail des employés du secteur public ». 

L’attente persistante du rapport du Pay Research Bureau (PRB), qui est appelé à être revu, a également été déplorée.

« Le rapport du PRB doit être publié chaque cinq ans et est attendu en octobre de cette année. Il ne faut surtout pas pénaliser ceux qui prennent leur retraite », a soutenu Rashid Imrith.

Une lettre sera déposée au bureau du Premier ministre, ce jeudi 22 octobre, afin d’évoquer les nombreuses revendications des fonctionnaires.

« Don’t take us for granted Pravind Jugnauth », a averti le porte-parole.