Après avoir écrit au Fact-Finding Committee (FFC) sur les patients dialysés décédés pour demander de pouvoir apporter son témoignage, le secrétaire de la Renal Disease Patients’ Association (RDPA), Bose Soonarane, a reçu une réponse positive. Il déposera ainsi devant le comité le 29 juillet en compagnie de son homme de loi, Me Sunjiv Soyjaudah.

Dans une lettre datée le 14 juillet, le FFC en question, sous la présidence de l’ancienne juge Deviyannee Beesoondoyal, qui est épaulée dans sa tâche par le Dr Pierrot Chitson et le Dr Soobodging Mareeachalee, invite le secrétaire de la RDPA à « attend a session of the FFC to be held on Thursday 29 July 2021 ». Outre son homme de loi, Bose Soonarane sera accompagné de trois patients dialysés. « Je vais les présenter comme des témoins pour soutenir ce que je dirai. J’ai des preuves à soumettre dans le but d’éclairer le FFC », précise-t-il.

Pour rappel, Bose Soonarane a dû écrire au FFC pour demander de pouvoir témoigner, étant donné qu’il n’avait jusqu’alors pas été invité à le faire. Il avait d’ailleurs regretté l’absence d’un communiqué officiel « invitant toute personne ayant des informations importantes relatives au centre de quarantaine à se faire connaître ». Seuls les proches des patients décédés étaient invités à déposer.

Le Fact-Finding Committee sur ces cas a pour rôle d’enquêter sur les circonstances ayant causé la contamination des patients dialysés à l’hôpital de Souillac dans le sillage de la pandémie de Covid-19. Le comité doit déterminer si les 11 patients dialysés décédés avaient reçu des soins appropriés et si leur décès avait pour source la négligence. Les conditions de quarantaine à l’hôtel Tamassa seront par ailleurs examinées, de même que les protocoles sanitaires.

Il sera également question de savoir si l’unité de dialyse de l’hôpital de Souillac avait suffisamment d’équipements et de personnel pour finalement situer les responsabilités et faire des recommandations afin que les mêmes erreurs, si erreurs il y a, ne se reproduisent plus.