Les nombreux décès survenus parmi les patients dialysés et leur contamination à la COVID-19 alertent l’ancien DPM, Ivan Collendavelloo, lui-même patient dialysé. Dans une déclaration au Mauricien/Week-End, il revient sur ces drames et confie son « inquiétude » face au protocole mis en place pour encadrer les patients dialysés. Pour lui, « il faut un Audit médical complet pour comprendre ce qui s’est passé et ce qui a conduit non seulement à la contamination des patients dialysés, mais aussi au décès prématuré de certains parmi eux ».

En attendant, il estime qu’il est « urgent » de déplacer les patients dialysés, en quarantaine à l’hôpital de Souillac, vers le centre de dialyse de Rose-Belle. Et dans le futur, en cas de contamination ou suspicion de contamination, il est d’avis que les patients dialysés « doivent être placés en auto-isolation chez eux ». Pour le backbencher gouvernemental, « les patients dialysés doivent garder leurs mêmes habitudes ». Et d’ajouter : « En changeant d’alimentation, qui plus est, pas adaptée selon leur cas, ou en perdant leurs repères, comme ne plus faire leur marche ou être sous les soins de leurs proches, ils subissent un stress supplémentaire ».

Selon lui, « ce n’est que, dans les rares cas, que ces patients ne peuvent faire de l’auto-isolation » et « les autorités doivent recourir à la quarantaine dans un établissement hospitalier ».