Alan Ganoo, ministre du Transport et du Metro Express, a agréé à la demande de la requête de 11 mosquées de la région de Petite-Rivière, notamment Coromandel, Mare-Gravier et La Tour-Koenig, pour que le cimetière de St Georges, particulièrement la section musulmane, soit rénové et réhabilité. Cette décision fait suite à l’invitation qu’a faite Dawood Rommaldao, le porte-parole de 11 mosquées de la région au ministre pour effectuer une “site visit” sur ces lieux. Des propositions ont été faites pour faciliter la tâche de ceux qui ont à faire face à un décès dans la famille. C’est un cimetière qui date d’environ 150 ans.

« Nous n’avons pas de temps pour analyser vos demandes. Je suis satisfait que le nécessaire ait été fait pour satisfaire la demande de 11 mosquées de la région et que les habitants de foi islamique de cette région n’aient pas à se déplacer pour se rendre aux cimetières de Saint-Martin et de Riche-Terre. Comme le conseil de district de Rivière-Noire a agréé à votre demande maintenant, vous avez un cimetière plus près de chez vous », a souligné Alan Ganoo lors de cette visite en présence des PPS, Dorine Chukowry et Tania Diole, et du président du conseil de district de Rivière-Noire, Ludovic Labeauté.

Le coût du projet est estimé à Rs 1 million. Les travaux démarreront dans les semaines à venir. Le conseil a la responsabilité de réaménager les lieux, embellir de vieilles tombes qui datent des années 1800 et d’aménager une voie d’accès alternative pour se rendre au cimetière de St Georges.

Dawood Rommaldao, le porte-parole de 11 mosquées, dit avoir sollicité à deux reprises le conseil de Rivière-Noire pour une rencontre, mais que « rien n’a été fait ». Il poursuit : « Nous sommes satisfaits de voir que le ministre Ganoo a tout mis en œuvre pour faire accélérer les choses pour faciliter notre tâche. » Il a de même profité pour demander au ministre d’étudier la possibilité de faire aménager un parking. « Nous éprouvons beaucoup de difficultés lorsqu’il y a une mortalité », a-t-il dit.

Quant à la PPS Dorine Chukowry, elle a suggéré, au représentant des mosquées, une plateforme au cimetière de St-Georges pour les prières, comme celle qui a été aménagée au cimetière des Salines. « Nous n’allons pas tarder », a-t-elle promis. Par ailleurs, Ludovic Labeauté a aussi exprimé sa satisfaction. « Nous avons mis les bouchées doubles pour faire accélérer les démarches et nous sommes très satisfaits. »

Azeer Abdoolah Ahmad, le représentant du Haadi Masjid de Coromandel, trouve que la démarche du gouvernement d’accéder à la requête des représentants de 11 mosquées est « fort louable ». « Se déplacer pour aller à Riche-Terre ou à Saint-Martin était un peu compliqué pour certaines familles, particulièrement le soir. C’est plus facile à Petite-Rivière pour ceux qui habitent région », observe-t-il.