- Publicité -

Phase 2B du Metro Express : coup d’accélérateur aux travaux

Les ouvriers de Larsen & Toubro s’activent sur les chantiers  de Metro Express entre la route Saint-Jean à Quatre-Bornes et la gare Jan Palach à Curepipe. Un coup d’accélérateur aux travaux qui vise à respecter la date butoir de fin novembre 2022 pour la livraison de la phase 2B du projet.

- Publicité -

À la route Saint-Jean à Quatre-Bornes, les rails qui seront aménagés sur une distance de 2 km jusqu’à Trianon sont arrivés sur le site mardi. Le constructeur L&T précise qu’un total de 230 rails de 18 mètres de long seront utilisés sur ce tracé qui devrait s’achever en juin. L’aménagement des rails au milieu des deux-voies de la route et sur la partie surélevée menant à Trianon débutera dans une semaine.

Compte tenu de la rapidité avec laquelle les travaux se déroulent sur cette partie du tracé, tout porte à croire que MEL prendra de l’avance sur le calendrier en lançant avant juin 2022 l’exploitation commerciale du métro à la route Saint-Jean et à Trianon, où une station est déjà en cours d’aménagement.

Les travaux vont également bon train à Phœnix et Vacoas, où la construction de la station principale, sise en face de la gare d’autobus, est quasiment complétée. Dans les zones résidentielles de Sadally et Floréal, les inconvénients engendrés par l’expropriation des terres sont choses du passé. On commence à voir un peu plus clair à la gare Jan Palach Nord de Curepipe, où la construction de la station surélevée est arrivée à un stade avancé. La dernière étape avant que la ville lumière ne puisse de nouveau accueillir le train des voyageurs, 66 ans après.
——————————

La station de Decaen en cours de démantèlement
La station de Caudan, sise en face du Caudan Arts Centre, est de nouveau opérationnelle depuis mercredi. Du coup, la gare ferroviaire qui avait été aménagée en face de l’autopont Decaen n’est plus d’aucune utilité et est en cours de démantèlement. « Les infrastructures qui composent cette station seront utilisées sur d’autres sites du métro », avait déclaré le CEO de MEL, Dass Mootanah, la semaine dernière.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour