Victoire pour le collectif Aret Kokin Nou Laplaz (AKNL), après la destruction du barrage par les autorités sur la plage de Pomponette aujourd’hui. Cela fait quatre ans que le collectif se bat contre la déproclamation de cette plage et la construction d’un hôtel à cet endroit. Carina Gounden, la porte-parole, dit maintenant attendre la reproclamation de Pomponette comme plage publique.

Ce développement survient après une rencontre avec le ministre du Logement et des Terres, Steven Obeegadoo, au cours de la semaine écoulée. Carina Gounden dit avoir informé le ministre que le barrage était toujours sur place, à la plage de Pomponette, en dépit du fait que le bail octroyé à Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd ait été résilié. « Le ministre s’est renseigné tout de suite et a promis de faire le nécessaire pour faire enlever le barrage. Nous apprécions qu’il ait tenu parole. Cela fait quatre ans de bataille depuis que Pomponette a été déproclamée. »

Toutefois, ajoute Carina Gounden, la lutte continue, car il faut maintenant que Pomponette retrouve son statut de plage publique. De même, AKNL a fait des propositions pour un nouveau type de gestion des pas géométriques. « L’idée est de mettre en place un projet pour préserver les lieux tout en éduquant la population sur cette nécessité. Après le Wakashio, il y a la nécessité de faire de la côte sud, de La Cambuse à Bel-Ombre, le poumon du pays. »